CENTRAFRIQUE : PREMIER GOUVERNEMENT TOUADERA II , PLUS DE PLACE POUR LES MINISTRES AVENTURIERS

0

Bangui, le 09 avril 21

Les choses sérieuses ont commencé avec l’amorce du second quinquennat, le Président de la République Faustin Archange Touadera vient de donner le ton dans son discours lors de sa prestation de serment.

L’annonce d’une ligne rouge contenue dans le programme quinquennal du Président Touadera vient à point nommé surtout qu’elle s’inscrit dans la droite ligne de lutte contre l’impunité que le Chef de l’Etat entend prendre comme son cheval de bataille pour son deuxième mandat. Pour les analystes avertis de la vie politique centrafricaine, le Président a décidé de corriger les failles du premier mandat pour imprimer sa marque de gouvernance.

Nul n’est sans savoir que le premier mandat a été une période où il y a eu trop de laisser-aller du fait que le Président cogérait le pouvoir avec ses alliés, ce qui ne lui a pas permis de mettre de l’ordre dans la gestion de la chose publique. Une période où il fallait aider les soutiens politiques. Du coup, chacun faisait à sa tête du fait de l’hétérogénéité du pouvoir. La plupart des ministres membres du gouvernement ne sont pas de même bord politique que le Président de la République. Ce qui amenait certain d’entre eux à ne faire qu’à leur tête.

Et comme cette situation découle de l’alliance politique qui l’a permis de remporter la présidentielle, il ne pouvait faire autrement que de composer à ses alliés politiques.

Malgré tout, ses efforts consentis lors de ce premier mandat ont milité en faveur de sa réélection au premier tour de la dernière présidentielle avec brio. A la différence du premier quinquennat, il n’a bénéficié d’aucun soutien politique lors de cette présidentielle. Et comme le veut la tradition démocratique, le vainqueur gouverne seul avec les siens. C’est ce qui est en train de se passer.

C’est donc ce qui se profile actuellement à l’horizon avec l’amorce du nouveau mandat. Pour le locataire du palais de la Renaissance, plus rien ne sera comme avant. Le Président vient d’annoncer la couleur avec sa tonitruante annonce lors de sa prestation de serment pour son second mandat, en parlant d’une ligne rouge de lutte contre l’impunité.

Cette annonce sonne bien le glas des pratiques rétrogrades qui ont rythmé son premier mandat car il ne pouvait en être autrement surtout que ses collaborateurs sont venus de différents horizons. A titre de rappel, il y a eu beaucoup de ministres ripoux, cleptomanes et pickpockets dont certains ont excellé dans des petits larcins sans que des sanctions appropriées puissent tomber sur eux. Nonobstant certains qui ont été remerciés au dernier moment, d’autres se la coulent encore douce dans l’actuel gouvernement au grand dam des Centrafricains. C’est par ce que le Président n’avait pas les mains libres pour les encadrer. Bref ! La suite a donné ce que cela a donné.

Aujourd’hui comme l’on constate tous, les choses ont changé. Dorénavant le Président Touadera a les mains libres pour tenir son bâton de chef.

D’après les informations ayant connu l’ombre d’une démonstration convaincante, plusieurs membres du gouvernement seront remerciés sans management lors de la mise en place du prochain gouvernement qui ne saura tarder.

Déjà certaines langues parlent du départ des patrons de départements ministériels au sein desquels des soupçons de détournements, des trahisons, des délations et de copinage pèsent lourdement sur eux. C’est le cas de le dire pour les ministères de la Communication, de l’Elevage, de l’Urbanisme et de l’habitat, de la Modernisation de l’Administration dont les détournements sont légions.

En attendant que le gouvernement se mettre en place, les échos qui nous parviennent font état de ce que le Président est déterminé à marquer son passage à la tête du pays pour entrer dans l’histoire de la République centrafricaine comme champion de l’impunité zéro pour faire de la Centrafrique un pays où il n’y a plus de détournement de deniers publics.

Comme a dit la Sainte Ecriture, « Tout homme qui sera rebelle à ton ordre, et qui n’obéira pas à tout ce que tu lui commanderas, sera puni de mort. Fortifie-toi seulement, et prends courage! » Josué 1:18

C’est dire que la récréation est définitivement terminée. A bon entendeur, salut !

@Bienvenu ANDALLA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.