Centrafrique : L’intérêt pour le Président TOUADERA de s’appuyer sur la population pour sauver son fauteuil

0

Bangui, le 03 juillet 18

Tous les Observateurs attentifs de la vie politique centrafricaine s’accordent à dire que le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA a intérêt de s’appuyer sur la position de son peuple afin d’éviter de tomber dans le piège des ennemis de la République qui depuis un certain temps, s’activent dans les manœuvres ourdies de déstabilisation des institutions nationales.

En effet, l’on cessera de décrier le sombre plan de la France et ses acolytes du Panel des Facilitateurs de l’Union Africaine qui tentent coûte que coûte mettre les bâtons dans les roues du Président de la République comme cela a été le cas pour l’ex-président François BOZIZE qui en 2013 était trompé par ses pairs de la CEEAC pour signer un semblant Accord de paix avec les groupes armés et opposants politiques ce qui a ouvert la voie aux criminels et mercenaires de la coalition séléka de s’emparer des pouvoirs de l’Etat.

Le peuple centrafricain qui a encore ce goût amer de la prise de pouvoir de la coalition séléka avec ses conséquences qui sont palpables de nos jours n’entend pas d’une seule oreille parler d’un énième dialogue avec ces mêmes tombeurs de Bozizé. Pour le centrafricain lambda, il est question à l’UA et l’ensemble de la Communauté internationale de mettre sur la table les différents accords de paix signés par les groupes armés depuis la période de transition jusqu’à celui de Sainte Edijo et les appliquer pour qu’enfin la paix revienne sur l’ensemble du territoire national.

L’on apprend que l’instance du Chef de l’Etat de voir tenir sur le sol centrafricain ce fameux dialogue, tend à faire échouer le plan des comploteurs contre les institutions républicaines qui selon les dernières informations en notre possession, sont résolus cette fois-ci à atteindre à la vie du Président de la République. D’où l’appel à une grande vigilance de tous pour barrer la route à tous ces fauteurs de désordre institutionnel en RCA.

Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE