Centrafrique : Le Président TOUADERA et son Premier Ministre SARANDJI trahis par leurs collaborateurs directs

0

Bangui, le 06 mai 18

C’est du jamais vu au monde de voir les proches collaborateurs d’un Président de la République et du Premier Ministre abandonner leurs Chefs en plein temps de crise. Cette drôle de situation s’est produite le vendredi dernier 4 mai 2018, jour du mot d’ordre de la « ville morte » lancé par un certain manipulé Paul Crescent BENINGA de la société civile.

Pendant que le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA se préoccupait de rechercher les solutions sur la situation sécuritaire à Bangui et à l’intérieur du pays, aussi, au même moment le Premier Ministre Simplice Mathieu SARANDJI se trouvait à l’Assemblée pour répondre aux préoccupations des élus de la nation sur les sujets liés à l’actualité, nombreux, sont ces membres des cabinets présidentiel et de la primature qui ont déserté les bureaux une manière pour ceux-ci de répondre positivement à l’appel de la « ville morte ».

Pis encore, un ministre qui était au bureau ce jour, s’est empressé de demander à ses proches collaborateurs qui étaient là de vite rentrer à la maison par ce que les rebelles se trouvaient déjà à 5 Km de Bangui ! Une véritable drôle de situation qui décrit le comportement de certains collaborateurs du Chef de l’Etat et du Premier Ministre où l’on peut se rendre compte que ces fameux collaborateurs des deux plus hautes autorités du pays ont un pas dans leurs lieux de travail juste pour le beur et un autre pas dehors où ils entretiennent la trahison pour garantir un lendemain meilleurs.

Il est donc temps au Président TOUADERA et au Premier Ministre SARANDJI de faire très attention à leur entourage et de tirer les leçons qui s’imposent car un proverbe bien connu dit ceci : « c’est pendant les moments difficiles qu’on connait les vrais amis ».

Hervé Binah,

LAISSER UN COMMENTAIRE