Centrafrique : Dr Pierre SOMSE lance la campagne de lutte contre les « Fistules Obstétricales » des Femmes (FO)

0
332

Bangui, le 12 févr.-18

Le vendredi dernier, 09 Février 2018, Docteur Pierre SOMSE Ministre de la Santé Publique et de la Population, a officiellement lancé la campagne de lutte contre les fistules obstétricales des sujets femmes. La cérémonie de lancement  de cette campagne sanitaire s’est déroulée à l’hôpital de l’Amitié en présence de M. Marc DERVEEUW Représentant/Pays  de l’UNFPA en Centrafrique et des nombreux Médecins et  des invités.

Les résultats de l’enquête MICS 4 ont révélé que les facteurs qui favorisent les Fistules Obstétricales chez les femmes sont le plus souvent des cas de mariage précoce et maternités précoces. D’après les résultats de cette enquête, 19% des filles de 13 à 17 ans vivent en union et seulement 53,4% bénéficient d’un accouchement assistés. La fistule obstétricale, cette affection met en péril, la vie des centaines de milliers de femmes… Selon le Docteur Luc NGHARIO de Service de Gynécologie Obstétricale de l’Hôpital de l’Amitié «  La fistule obstétricale est une lésion liée à l’accouchement qu’il est possible de prévenir et dans la plupart des cas de guérir. Elle laisse les femmes incontinentes, honteuses d’elles même. La fistule survient quand une femme ou une fille souffre d’un arrêt du travail prolongé sans avoir accés en temps utile à une césarienne d’urgence, autrement dit  c’est une communication anormale et directe entre les voies génitales et les voies urinaires basses et hautes ou rectale. Elle surgit après un accouchement après un accouchement laborieux et difficile prolongé. La conséquence est la perte permanente des urines et des matières fécales à travers la voie génitale féminine (vagin) ». Pour mémoire, la RCA à l’instar des autres Etats Africains et du monde a lancé la campagne de réparation chirurgicale gratuite des  sujets femmes atteintes des Fistules Obstétricale en 2009 avec l’appui technique et financier de l’UNFPA. L’analyse de la situation en RCA a démontré qu’il existe de nombreux cas de Fistules Obstétricale, mais la prévalence réelle n’est pas connue. Au total 333 cas de Fistules Obstétricale ont été  traités à cette date. Et les Préfectures du pays les plus affectées sont Nana-Gribizi, Bamingui-Bangoran,Ouaka, Ouham, Basse-Kotto, Ouham-Pendé, Lobaye, Haut-Mbomou et Vakaga.

Alfred Mboli,

Le Potentiel Centrafricain,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE