Centrafrique : Mankeur Ndjaye doit se taire face aux connivences de la Minusca face aux groupes armés

0

Bangui, le 12 avr. 21

Il y a beaucoup des partenaires qui ont volontairement décidé d’aider le gouvernement Centrafricain pour la sortie de cette crise. Mais il est bien dommage de constater que certains brillent dans l’hypocrisie et la volte-face dans cette relation. Pourquoi c’est toujours la Minusca qui est toujours taxée d’être de connivence avec les groupes armés ?

La Minusca n’est pas à sa première fois d’être accusée pour sa duplicité et sa passivité expresse face aux groupes armés. Ne dit-on pas souvent qu’il n’y a pas de fumée sans feu ? Nombreux sont les partenaires qui sont Centrafrique dans le cadre de la sortie de crise mais pourquoi ils ne font pas l’objet de critique acerbe comme la Miunsca ? Le peuple Centrafricain n’est plus dupe comme à l’époque coloniale.

Le récent cas de mérite de la Minusca pour que la crise en Centrafrique perdure est celui qui s’est produit dans la ville de Ngakobo alors que les forces loyalistes et les alliés avaient mis en déroute les éléments de la CPC qui se sont coalisés avec l’UPC dans cette zone. Pour la population, la Minusca serait mécontente de l’opération militaire musclée des forces loyaliste. Suite aux opérations de ratissage et de neutralisation ces derniers temps, la Minusca craint que les FACA et leurs alliés reprennent contrôle de toute l’étendue du territoire national. Ce qui mettra fin à crise centrafricaine et la Minusca serait obligée de plier bagage. Pour ne pas arriver à cela, certains contingents de la Minusca sont baignés dans le renforcement de capacité des éléments de la Coalition des <patriotes pour le Changement afin de résister face aux forces loyalistes.

Selon une source depuis la ville de Ngakobo : « c’est une honte pour la Minusca de se livrer à des jeux d’amplification de cette crise qui continue de couter la vie aux Centrafricains de manières innocente. Dans ces derniers temps, nous remarquons que le contingent Mauritanien de la Minusca est en parfaite collaboration avec les éléments de la CPC et ceux de l’UPC d’Ali Daras. Et plus grave encore ces forces onusiennes sont en train de les montrer les tactiques de combat sur le terrain d’aérodrome de Ngakobo. Donc, on se demande si la Minusca est-elle devenue formateur des CPC» ? Si cette information tout se révèle vraie, la Minusca qui n’est pas à son premier forfait en Centrafrique devrait purement et simplement plier bagage. Toujours dans cette logique, un habitant de préciser que le général Fakida de l’UPC, Macki ancien commandant de Bria et Issa Konté alias Bien seraient aussi présent pour des séances de recyclage qui se font sur ce ring artificiel de la Minusca et ses nouveaux soldats en formation.

En tout cas, le peuple Centrafricain doit être plus que jamais uni pour dire non à tous les complices et auteurs de cette crise qui perdure. Il n’est un secret pour personne que  la crise qui perdure dans ce pays est un fonds de commerce pour certaines puissances étrangères qui considère toujours la terre centrafricaine comme le trésor de leur petit fils. La complicité de la Minusca est trop flagrante ces derniers temps, elle doit revoir ses copies.

@JLG, 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.