Centrafrique : La France entre fétichisme contre la Russie et déni de ses bêtises

0

Bangui, le 20 février 21

Les centrafricains se sentent aujourd’hui fatiguer et ne comprennent pas qu’en dépit de ses propres turpitudes, la France s’obstine à faire souffrir davantage ce peuple pacifique en utilisant, hier les mercenaires de la SELEKA, et aujourd’hui elle les convertit en mercenaires, pillards de la CPC dans l’unique objectif de contrôler la République Centrafricaine et ses ressources minières. Et comme cela ne suffisait pas, cette France affiche un fétichisme déconcertant et révoltant contre tout autre pays notamment la Russie, laquelle est déterminée à mettre fin à cette comédie macabre déclenchée en 2012 et qui n’a trop que durée. Mais pourquoi la France refuse d’admettre que n’eussent été ses bêtises et grossières erreurs d’appréciation politique, l’on pouvait faire l’économie de cette déstabilisation à visage hideux et bestial ?

La France perd son influence en RCA et son image en haute dégradation, car elle se croit maline en utilisant des mercenaires en 2013 pour chasser Bozizé et s’opposer au contrat du pétrole de Boromata et de Ndélé octroyé à la Chine. Et cela n’est pas sans conséquence sur les populations, que des innocents massacrés, égorgés et calcinés. Pour sauver sa face, la France va négocier et obtenir le déploiement de la sangaris, puis de la MINUSCA.

Cependant, elle revient à la charge et infiltre toute la chaine de décision de la MINUSCA et mène une diplomatie de mensonge contre le Président TOUADERA, présenté comme une menace pour la sous-région.  Ce mensonge qui a été ventilé au Président de l’Angola afin qu’il retire son soutien à TOUADERA sans oublier Kagamé auprès de qui, la France fait les pieds et les mains pour obtenir le départ des troupes rwandaises de la Centrafrique. Pis, sous sa houlette, le Conseil de Sécurité de l’ONU a reconduit un embargo inique sur les FACA empêchant toutes protections et défenses de notre peuple et de notre territoire livrés à la merci des mercenaires. Au moment où nous mettons ce papier sous presse, nous apprenons que la France veut utiliser la CEEAC et d’autres organisations pour faire avaler d’autres couleuvres à la République Centrafricaine, comme si nous sommes condamnés à ne vivres que les intrigues d’un pays qui se dit ami et défenseur des valeurs de droits de l’homme.

La France est véritablement le malheur de notre pays. Qu’on se le dise pour vrai. C’est cette vérité qu’elle ne veuille pas que la presse nationale le clame haut, au point de passer par certaines institutions nationales pour museler toutes les voix qui dénoncent son jeu machiavélique teinté de manipulation, mensonge, trahison. D’ailleurs, certains confrères en ont fait les frais. Au demeurant, nous demandons aux USA de comprendre ce ras-le-bol contre la France et qu’ils se tiennent toujours aux cotés de vrais amis de notre peuple. Les USA ne doivent pas accepter que la France l’embarque dans une nouvelle aventure de mensonge et de manipulation à l’exemple de ce qui s’est passé en Lybie où au nom d’un gros mensonge, la France et certains pays avaient assassiné Kadhafi et mis ce pays en lambeau avec des conséquences sur le Mali.

C’est ici le lieu de demander à la France de mettre fin à sa stratégie inefficace et macabre en RCA en dépit de l’accumulation des critiques qui fusent contre elle. Faute de quoi, le peuple décidera d’arrêter les frais et de rompre avec la France.

@André Kogbadja,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.