Centrafrique : Ce que dit Albert Yaloké Mopkeme sur l’actualité de la Présidence

0

Bangui, le 07 octobre 19

Le ministre délégué, conseiller en communication et porte-parole de la Présidence de la République M. Albert Yaloké Mokpeme

Le ministre délégué, conseiller en communication et porte-parole de la Présidence de la République M. Albert Yaloké Mokpeme a conféré ce 04 octobre 2019 avec les professionnels des média. L’objet de cette rencontre hebdomadaire consiste à faire le point sur les actualités du pays d’une manière générale, et celle du président Faustin-Archange Touadéra en particulier.

En remerciant d’avance les professionnels des média pour leur réponse à ce rendez-vous, le porte-parole Albert Yaloké Mopkeme a indiqué que la participation du président Touadéra à l’Assemblée générale de l’ONU et ses différentes rencontres avec les partenaires au développement, sont des exploits rentables pour le pays où plusieurs promesses d’aides financières et autres appuis à la RCA sont attendus.

Dans ce même élan d’échange avec les journalistes, M. Albert Yaloké Mokpeme a fait également le point sur les récentes crises survenues à Birao où le Chef de l’Etat, Faustin-Archange Touadéra s’y implique personnellement avec les dispositifs de sécurité qui favorise la stabilité de la ville, l’assistance humanitaire aux populations civiles qui regagnent progressivement leurs domiciles respectifs.

En ce qui concerne le déplacement du Chef de l’Etat à Berberati pour le lancement de connexion régionale (Congo-RCA-Cameroun) pour la fibre optique d’internet à haut débit, Albert Yaloké Mopkeme de mentionner que c’est un pas important pour le pays qui sera désenclavé totalement du problème de nouvelle technologie de l’information et de communication. Pour la mission à Bangui du Comité de sanction du conseil de sécurité de l’ONU, le porte-parole de communiquer, c’est le lobbying du président Touadéra qui en est la cause et sa bonne diplomatie à travers son plaidoyer en vue de la levée totale de l’embargo sur les armes à destination de la RCA. Lors de cette visite, a-t-il souligné, il a été question de faire le point pouvant faciliter la levée totale dudit embargo, d’ici le mois de janvier 2020.

Pour conclure avec les séries de question avec les journalistes, le ministre délégué Albert Yaloké Mokpeme annoncé également la visite prochaine du président Touadéra à Paris, sur invitation de son homologue Emmanuel Macron. Au menu de cette rencontre attendue, les Chefs de l’Etat vont échanger sur l’actualité politique de la RCA, la tenue des prochaines échéances électorales qui ne seront que possible avec l’appui des pays amis de la RCA et institutions multilatérales. Touadéra, à en croire Mopkeme, profitera de son séjour en France pour rencontrer la diaspora centrafricaine de l’Europe sur tous les sujets qui touchent au pays.

En premier lieu, c’est l’appréciation par le porte-parole de la Présidence, de la du comportement mature des centrafricains qui ne pas cèdent pas à la manipulation du mouvement E ZINGO BIANI et autres entités politiques qui visent à déstabiliser le pays. Selon lui, l’heure n’est plus à ce genre de comportement, tout en ajoutant que la RCA dispose des Institutions compétentes qui sont habilitées à porter très haut la revendication de chaque centrafricain. C’est en ces termes que le ministre délégué et conseiller en communication de la Présidence a fait le tour des préoccupations des journalistes, en rassurant que le président Faustin-Archange reste toujours engagé pour la cause de son pays.

@Hervé BINAH,    

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE