Centrafrique : Célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre la Drépanocytose 2018, Mme Brigitte TOUADERA inaugure un Centre de Recherches contre la drépanocytose au CNHUB

0

Bangui, le 23 juillet 18

A l’instar des autres pays de la planète, la République Centrafricaine, notre pays, a commémoré  le  Jeudi dernier, 19 Juillet 2018 au Centre National Hospitalier Universitaire (CNHUB) de Bangui, la Journée Mondiale de la lutte contre la drépanocytose. Notons que cet événement a été présidé par  Madame Brigitte TOUADERA, Première Dame de Centrafrique et Présidente de la Fondation « Cri de Cœur d’une mère ».

 A ses côtés l’on pouvait noter la présence de Madame Éveline SARANDJI épouse du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, du Dr Pierre SOMSE Ministre de la Santé Publique et de la population, le Représentant de l’Organisation  Mondiale de la Santé (OMS) Dr Sévérin Von XYLANDER, Mme Thérèse DEJEAN 1ere Vice-présidente du Conseil Economique et Social (CES) de  l’Honorable Pr Nestor Mamadou Nali  Député de la circonscription administrative de Damara et des nombreux invités.

Des discours et des témoignages avec des séquences théâtrales sur la thématique de la célébration  ont marqué la cérémonie. Dans son mot de circonstance, le Dr Germain PIAMALET Directeur du centre hospitalier  de Recherches contre la maladie de drépanocytose en Centrafrique a d’abord remercié le Gouvernement et ses partenaires pour l’intérêt qu’ils portent à la lutte contre la pandémie de la drépanocytose. Il a en outre présenté ledit centre. Selon lui « Le Centre a pour mission de sensibiliser la population centrafricaine sur la drépanocytose, d’offrir un parcours médicalisé adapté à chaque enfant drépanocytaire, je veux parler du dépistage, de la consultation, du traitement et l’hospitalisation et du suivi »a-t-il-déclaré.

 Poursuivant ses propos, le  Dr PIAMALET a sollicité l’appui du Gouvernement et une mesure exceptionnelle et urgente du pouvoir public et  de ses partenaires pour mener à bien sa mission et pour une meilleure prise en charge des drépanocytaires du pays. Toutefois, l’intervenant n’a pas manqué de tabler  pour que son institution soit doter  des équipements adaptés pour une prise en charge adéquate des drépanocytaires. Le Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a réitéré l’engagement de son institution à appuyer ledit centre dans le traitement des malades drépanocytaire.

Le Ministre de la Santé Publique et de la Population a quant a lui mis l’accent sur l’urgence de juguler cette maladie en RCA et à remercier tous les partenaires, dont notamment l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Il faudrait préciser que dans son mot de circonstance, la Première Dame Brigitte TOUADERA, présidente de la Fondation « Cris du Cœur d’une mère »  a relevé  les difficultés liées à la prise en charge des malades drépanocytaire dans le pays et a saisi l’opportunité pour offrir des équipements médicaux pour ledit centre hospitalier et des lits avec des matelas. Soulignons de passage que le Centre de Recherches et  de lutte contre la drépanocytose a été dénommé au nom du célèbre Médecin Henri BAYA qui a énormément contribué avant sa mort sa force à la lutte contre la maladie de la drépanocytose en Centrafrique.

Pour la circonstance, le Pr Nestor Mamadou Nali a fait un brillant témoignage sur le parcours professionnel de l’illustre disparut et à lancer un vibrant appel pour la prise en charge efficace des malades drépanocytaire en RCA. Il en est de même d’un membre de la famille du feu Dr Henri BAYA, qui a présenté ses gratitudes à l’endroit du Gouvernement et du corps médical du pays.  C’est après ces allocutions que les officiels ont procédé d’une manière officielle  à la coupure du ruban symbolique du nouveau bâtiment flambant neuf qui va désormais servir de cadre de soins aux malades de la drépanocytose du pays.

Bienvenu ANDALLA,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE