Centrafrique : Les Acteurs des Droits de l’Homme renforcent leurs capacités en matière des violations en matière d’abus sur les questions liées aux Droits humains

0

Bangui, le 14 juin 2018

La salle du Restaurant Equateur a servi de cadre  le lundi 11 Juin 2018, a l’ouverture des travaux d’Atelier de formation des Acteurs de la Commission des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques (CNDHL).

Organisé par la Division des Droits de l’Homme de la MINUSCA, en partenariat avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme,  le présent Atelier vise à outiller les membres de ladite plateforme sur les différentes notions relatives aux cas de violations graves  des Droits de l’Homme dans le pays.

Dans son adresse  de circonstance M. Daniel BANDIO Secrétaire  Général (SG) de la Commission des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales a situé l’enjeu de cette formation qui s’inscrit dans la droite ligne de la mission assignée à ladite institution. Selon lui «  Il s’agit d’inculquer aux membres de ladite institution, les différentes notions qui touchent  le domaine de la violation des droits de l’homme, entre autres, les différents cas d’abus en RCA ».

Poursuivant ses propos M. BANDIO a indiqué que les modules qui seront dispensés tout au long de cet Atelier de renforcement de capacité sont d’ordres des cas pratiques en matière de violations des droits et des cas d’abus de droits de l’homme.

Il est à rappeler que les membres de ladite Commission ont déjà dans un passé récent été outillés sur des cas pratiques en ce qui concerne le monitoring des violations des droits de l’homme dans le pays entre autres les techniques d’enquêtes et la rédaction des rapports.

Cet Atelier vient à point nommé au moment où le pays traverse d’une manière cuisante  des moments difficiles en ce qui concerne les infractions en matière de  droits de l’Homme.

Il ne se passe pas un seul un jour sans que des cas de violations des droits humains soient transcrits dans les villes d’arrière-pays. Le cas le plus pathétique est celui qui vient de subir la population de Bambari  dans la nuit du dimanche à lundi 11 Juin 2018 où un convoi des Forces Armées Centrafricaines (FACA) a été attaqué par des hommes en arme de l’UPC  du redoutable Ali DARASS qui viol et assassine froidement  les populations de cette partie du pays.

Le moins que l’on puisse dire est que pour l’heure, les yeux sont encore  rivés vers les autorités du pays pour décanter cette situation gravissime de droits de l’homme. Soulignons de passage que le présent Atelier va s’achever ce mercredi 13 Juin 2018.

COSMOS,

LAISSER UN COMMENTAIRE