Centrafrique : Consternation et indignation des populations et des autorités nationales suite à l’acquittement de Jean Pierre BEMBA par la CPI

1

Bangui, le 09 juin 18

C’est avec une tristesse généralisée que les populations et l’ensemble des autorités centrafricaines ont appris la nouvelle de l’acquittement de Jean Pierre BEMBA par les juges de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Suite à ce verdict de la CPI, le Ministre centrafricain Flavien MBATA, en charge de la justice et des droits de l’Homme a indiqué que « la RCA étant signataire du Traité de Rome qui a créé la CPI, prend acte de la décision de cette juridiction internationale mais il exprime sa consternation et son indignation à celle des cinq mille deux cent vingt-huit (5.228) victimes et de leurs parents car avec l’acquittement de BEMBA la réparation de tous les torts subits par les victimes sera difficile ».

Pour le Ministre Porte-parole du Gouvernement Maxime KAZAGUI, le verdict de la CPI est un mauvais signal envoyé aux bourreaux de tout genre qui pourraient se croire à l’abri des poursuites. Il précise que « le Gouvernement centrafricain n’arrêtera pas de demander justice pour les centrafricains tués, pillés, violés et déshonorés ».

Il est signalé que c’est la colère au sein des organisations nationales des victimes qui crient à un double crime suite à l’acquittement de Jean Pierre BEMBA dont ses éléments ont tué, violé et pillé pendant leur présence en Centrafrique.

Ces organisations des victimes tout comme l’ensemble de la population centrafricaine rejettent en bloc ce jugement qu’elles qualifient de la honte qui n’honore pas cette juridiction internationale.

Hervé BINAH,

1 COMMENTAIRE

  1. Peuple de Centrafrique!!! Le mieux pour nous est toujours de prendre le voisin pour responsable de nos actes criminels. Qui a fait venir ce monsieur chez nous!!! Qui était au pouvoir et dans le gouvernement de cette époque !!! Qui en tant que centrafricain a été traduit en justice à côté de Bemba !!! Peuple de Centrafrique pitié. Avant de retirer la paille dans l’oeil du voisin retirant d’abord la poudre qui nous empêche de voir nos propres atrocités accentuées par les voisins.

LAISSER UN COMMENTAIRE