Centrafrique: Gervais LAKOSSO et le CREA présentent la version sango du film l’Imam et le Pasteur

0
385

Bangui, le 12 février 18

La salle de conférence du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) située au stade 20 mille places a servi samedi dernier, à la projection de la version du film nigérian intitulé « L’Imam et le Pasteur » par l’ONG artistique et culturelle dénommée Centre de Recherche et d’Education par les Arts (CREA) qui dirige Gervais LAKOSSO.

Tout a commencé par le mot de bienvenue du Représentant du Président du CNJ qui a saisi l’occasion pour inviter l’assistance à prêter une bonne attention au film qui allait être projeté afin de tirer profit. Après le premier intervenant, c’est l’Artiste Gervais LAKOSSO, Directeur du CREA qui a pris la parole pour éclairer le public sur l’historique du film qui initialement était réalisé en anglais par des auteurs nigérians et la motivation du CREA de faire la version en sango (langue nationale) afin de le rendre accessit aux populations centrafricaines.

Selon M. LAKOSSO, la version du film l’Imam et le Pasteur est une contribution du CREA et de la Communauté artistique en général aux efforts de restauration de la paix et de la coexistence pacifique dans notre pays. L’Orateur a poursuivi en indiquant que : « Ce film relate l’histoire de l’Imam Ashata et du Pasteur Wuhe qui étaient respectivement Chef de la milice musulmane et de la milice chrétienne qui se sont battues dans la région de Kaduma au Nigéria. Comme tous les conflits, cette guerre a fait beaucoup de victimes et de dégâts matériels. Dieu merci, les deux leaders se sont réconciliés et ont mis en place un Centre de Médiation Inter religieux qui a aidé à mettre fin au conflit dans la région et au-delà ». M. LAKOSSO a saisi l’opportunité pour remercier l’ONG française CCFD Terre Solidaire qui financé tout le processus de réalisation du film ainsi que le Réseau des Organisations de la Société civile pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA) au du CREA le ROSCA-GD qui a facilité l’obtention de cet appui. Le troisième Orateur du jour c’est le Représentant de ROSCA qui s’est félicité du succès de CREA dans la réalisation du film l’Imam et le Pasteur car selon ce film est outil très indispensable pour assoir la paix en Centrafrique.

Il faudrait rappeler qu’après la projection du film à l’assistance le Directeur de CREA a échangé avec les professionnels des médias qui étaient présents sur les enjeux de ce film par rapport au contexte centrafricain de l’heure.

Nous osons espérer que le CREA s’organisera à ce que ce film soit vulgarisé sur l’ensemble du territoire national afin que chaque citoyen centrafricain puisse s’en approprier.

Le Potentiel Centrafricain,

LAISSER UN COMMENTAIRE