Centrafrique : La confiance totale du FMI placée grâce à la technicité approuvée du ministre Henri-Marie Dondra FMI

0

Bangui, le 02 juillet 19

La République Centrafricaine vient de boucler un programme entier avec le Fonds Monétaire International (FMI). Cet important pas décisif atteint fait suite à la bonne gouvernance dont fait preuve les autorités du pays, notamment le président Faustin-Archange Touadéra, le premier ministre Ngrébada et le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra qui, sa compétence n’est pas à contester.

En effet, le FMI organise chaque année six (6) revues dans les différents pays (membres). Ces revues sont en quelque sorte des audits diligentés pour évaluer l’évolution de la croissance économique de chaque pays. A travers cet exercice, il est question d’enregistrer les performances financières en termes du respect dans la gestion. C’est ce qu’on appelle l’orthodoxie financière.

En ce qui concerne la République Centrafricaine, elle vient de boucler les six revues de FMI avec succès. Les résultats sont satisfaisants à tel point que le pays est inscrit par le FMI parmi les pays crédibles, et recevra une aide exceptionnelle, notamment la Facilité Élargie de Crédit d’au moins 18 milliards de FCFA. Les résultats des revues de cette année sont appréciables. Car, un pactole de 72 milliards de FCFA a été octroyé et répartis comme suit : De la 1ère à la 4e revue, 9 milliards de FCFA ont été consacrés et les deux dernières revues (5e et 6e) ont été de 18 milliards de FCFA. Sans contestation, les résultats macroéconomiques de la RCA restent toujours favorables. La croissance économique du pays qui était de 4% en 2018, a évolué à 4,5 en 2019. L’inflation est maîtrisée à 1,6% en 2018 et le rythme continue son cours dont aucune inquiétude ne se pose.

C’est pour dire que la RCA  qui a connu une crise militaro-politique, impactant ainsi négativement sur l’économie nationale, fait une progression appréciable grâce à la détermination de ses autorités qui mettent en œuvre une politique crédible. La fragilité constatée encore dans d’autre volet, n’empêche pas le sens de leadership du président Faustin-Archange Touadéra, de son gouvernement et du ministre Henri-Marie Dondra dit HMD à travailler sans relâche pour que le pays soit apprécié économiquement au-delà de ses frontières.

Il y’a lieu de préciser également que la RCA est l’un des meilleurs élèves de FMI qui ne cesse d’envoyer des lettres de félicitation aux autorités du pays pour leur détermination à rebâtir le pays. Au niveau de la sous-région déjà, la RCA est classée en tête des autres pays concernant le niveau de sa croissance économique. Après elle, c’est le Tchad, le Cameroun, le Gabon, le Congo et la Guinée Equatoriale ferme la marge.

Pendant que les autres perturbent, le ministre Henri-Marie Dondra accomplisse convenablement la mission qui lui est confiée par le président Touadéra, tout en suivant les directives du premier ministre Ngrébada à travers son programme de politique générale. La confiance totale du FMI à la RCA est un signal pour le travail qui se fait au niveau du Département des Finances et du Budget. Pour le ministre Dondra, c’est le pragmatisme et le concret qui doivent conduire la RCA à un lendemain meilleur.

@Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE