Centrafrique : Que veut exactement ce sulfureux- sanguinaire Abdoulaye Miskine du FDPC ?

0

Bangui, le 02 juillet 19

Martin Koumtamadji alias Abdoulaye Miskine du FDPC s’entête et continue d’animer la galerie avec son projet de déstabilisation du pays. Après la signature de l’Accord de paix, ce crétin qui ne vit que du sang, a changé son langage en perpétrant des crimes sur l’axe Bouar-Béloko. Les autorités du pays avec l’appui des forces internationales ont fini par déloger ces sanguinaires.

Abdoulaye Miskine qui est mal digéré par le président Sassou du Congo, vient de quitter la terre congolaise pour s’installer en Centrafrique en annonçant qu’il reprend son aventure du maquis. Bravo ! Le mercenaire du FDPC pense que les choses sont les mêmes comme cela est le cas bien avant où il égorgeait et accomplissait des missions occultes à la solde de ces mentors.

Les régimes politiques ne sont pas identiques et cet Abdoulaye Miskine oublie que la RCA sort d’une situation difficile après la crise connue en 2013. Le président Touadéra a hérité d’une situation très difficile, mais avec sa détermination, les choses se rétablissent progressivement mais sûrement. La communauté internationale qui s’engage aux côtés du peuple centrafricain pour que sa souffrance soit abrégée, ne va jamais se laisser faire avec ces agitations criminelles d’Abdoulaye Miskine.

La sortie médiatique d’Abdoulaye Miskine à travers un communiqué de presse qui fait état de son retour dans le maquis, est une déclaration de guerre au peuple centrafricain qui est prêt à le réduire en cendre dans les tous prochains jours. Le sanguinaire Abdoulaye Miskine reprend le maquis ! D’accord, il peut reprendre son aventure qui va être écourtée très rapidement.

Pendant que les choses avancent avec les autorités qui mettent en œuvre l’Accord de paix, le mercenaire Abdoulaye Miskine qui bombe toujours ses biceps veulent croire que c’est lui le véritable ennemi du peuple centrafricain. Il a été nommé dans le gouvernement, il a décliné l’offre et enfin de compte, ses éléments sont nommés à des postes, notamment un certain Marcel Bagaza qui est actuellement le préfet de la Nana-Mamberé. Abdoulaye Miskine ne peut plus espérer avec sa décision de rendre le pays ingouvernable. Il sera inquiété conformément aux dispositions pénales du pays.

@Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE