Centrafrique : Le programme santé BEKOU 3 lancé à Birao par le président Touadéra

0

Bangui, le 28 juin 19

Le président Faustin-Archange Touadéra a lancé le 26 juin 2019 à Birao, capitale de la préfecture de Vakaga dans le Nord-Est de la RCA, le projet santé BEKOU 3. Préoccupé par le grand nombre de ses compatriotes qui se confrontent à de problèmes de santé, surtout dans l’arrière-pays, le numéro un centrafricain traduit dans les faits ses engagements.

Placé dans le contexte de la mise en œuvre de l’Accord de paix de Bangui, le programme Santé Békou 3 qui couvre six régions du pays dont la Vakaga et ceci vise à fournir d’ici 2021 les services de santé de base aux populations centrafricaines. « Je voudrais réaffirmer ma ferme volonté de poursuivre les efforts entrepris pour garantir à toutes les catégories de la population centrafricaine sans exception, le libre accès à des soins de qualité, en tenant compte de leurs conditions économiques », A déclaré le président Touadéra tout en justifiant sa présence à Birao aux côtés de ses compatriotes.

Pour le ministre de la Santé Pierre SOMSE « ce projet Santé Bêkou 3 constitue l’un des piliers du système de Santé Centrafricaine dont la valeur ajoutée se mesure à travers sa contribution directe aux priorités du gouvernement plus spécifiquement la réduction de la mortalité maternelle et infantile ; Ceci à travers 3 axes stratégiques majeurs : -L’offre des soins et fourniture des médicaments essentiels à la population à travers un appui aux formations sanitaires de base de référence ; -L’appui au Ministère de la Santé Publique par l’intermédiaire d’une assistante pour la coordination et le suivi des projets financés par le Fonds Bêkou ; et un appui technique globale au ministère dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de Transition du Secteur de Santé ; -Le renforcement des Districts et des Régions Sanitaires, ainsi que des comités de gestion des Formations sanitaires ».

Intervenant au nom de l’Union Européenne, Mme Samuela ISOPI n’a pas caché sa satisfaction en qualifiant le Fonds Bêkou d’un Fonds de l’espoir pour le droit à la vie, la santé et la paix. Cette dernière d’annoncer l’augmentation de l’enveloppe (35 millions d’Euros) que l’Union Européenne a réservée au financement du Programme d’Appui Sectoriel Santé au Plan Intérimaire en RCA qui, suite à l’Accord de paix, a été augmenté de 21 millions en vue de soutenir le processus.

@Bienvenu ANDALLA,

LAISSER UN COMMENTAIRE