Centrafrique : La 4e Journée en la mémoire des victimes des conflits, commémorée sur fond de la lutte contre l’impunité et la réparation pour les victimes

0

Le Samedi 11 Mai 2019, le Premier Ministre Firmin NGREBADA, Chef du Gouvernement, Représentant personnel du Chef de l’Etat Pr Faustin Archange TOUADERA,  a présidé la cérémonie officielle de la 4e Journée commémorative  en la mémoire des victimes de conflits militaro-politiques en Centrafrique qui pour thème : « Non à l’impunité et oui à la réparation pour les victimes des crises militaro-politiques en Centrafrique ».  L’événement s’est déroulé sur l’esplanade de monument des Martyrs  en présence des membres du Gouvernement, le premier vice-président de l’Assemblée Nationale Jean-Symphorien Mapenzi, des Chefs des Institutions de la République, des Chefs de Missions diplomatiques et Consulaires, des responsables des ONG et associations des victimes.

Il faut noter que cette cérémonie a été marquée par le dépôt des gerbes de fleurs par le Premier Ministre Firmin NGREBADA, sur le monument des martyrs. Concrétisée en 2016 grâce à la ferme volonté du président Touadéra, cette journée a été célébrée dans l’esprit de maintenir et de renforcer l’espace et le temps dédié aux victimes qui sont placées au cœur de la réconciliation sans laquelle, le relèvement et la reconstruction de la RCA ne seront pas effectives.

Et donc, pour parvenir à une paix durable et la réconciliation véritable, il est indispensable que la justice soit rendue aux victimes et qu’elles soient réparées des dommages subis. En se confiant à la presse, le premier ministre a indiqué que : « le Président de la République m’a demandé de venir présider cette cérémonie de commémoration. C’est pour exprimer au nom du président de la République et en en celui du gouvernement, notre compassion à l’endroit des victimes de la dernière crise. Il convient de rappeler que cette journée fait suite à une recommandation forte du Forum national de Bangui où le peuple dans sa globalité, avait demandé à ce qu’on met fin  à l’impunité. ».

Celui-ci de d’ajouter le président Touadéra et le gouvernement est entrain travailler pour que le droit des victimes soit assurée dans le cadre de l’Accord de paix signé. Puisque dans cet Accord, il est prévu la mise en œuvre d’une commission JUSTICE, VÉRITÉ, RÉCONCILIATION.  De ce fait, le premier ministre a promis que son gouvernement mettra en place un fond d’indemnisation des victimes, et lance ainsi un appel à la population de penser toujours aux victimes.

@Bienvenu Andalla,

LAISSER UN COMMENTAIRE