Centrafrique : Ngrébada n’est pas celui dont certains pensent

0

Bangui, le 07 mars 19

Selon un dicton, « l’apparence est trompeuse ». Et c’est vrai si nous nous référons aux faits réels des choses qui arrivent parfois. Le cas palpable est également celui de notre premier ministre Firmin Ngrébada qui est apprécié diversement par certains observateurs de la vie politique.

En effet, certaines personnes font sa connaissance qu’aux pourparlers de Khartoum qui est soldé par un accord de paix signé, alors que le PM Ngrébada est à l’œuvre de reconstruction de son pays la RCA depuis bien longtemps.

Dès sa propulsion sur la scène politique à la fin de l’année 99, l’actuel chef du gouvernement centrafricain est toujours sollicité par les hautes autorités du pays en vue de leur apporter son savoir-faire.

C’est dans cette optique que le compatriote ne cesse de mettre à l’œuvre sa compétence et son expérience politique dans la gestion de la chose publique. Très ordonné et bien organisé dans sa conduite, Firmin Ngrébada, contrairement à ce que pensent certains, n’est pas une personnalité à duper et ni de l’atteindre facilement.

Avec Touadéra dont ils se sont connus fort longtemps, notamment à la Primature sous le régime de Bozizé, ces vieux amis politiques se sont bien maitrisés dans la manière de conduire la politique, disant de gouverner le peuple centrafricain qui cède tout son espoir aux autorités actuelles.

Il n’est pas compliqué, mais certains le prennent comme un homme dur alors qu’il est rigoureux dans sa gestion. Pour sa franchise, ceux qui veulent torpiller la vision politique du président Touadéra, l’évitent et parlent très mal de lui car ils ne trouvent pas leur compte dans ce que Ngrébada administre.

Avec ses compétences reconnues par tous les avertis de ce monde, le PM Firmin Ngrébada ne va foncer dans le mur comme le souhaitent certains de ses détracteurs. Pour lui, il est beau de parler comme on veut, mais ce sont les faits qui justifient la réalité.

Firmin Ngrébada, le premier ministre sur qui Touadéra compte pour achever son premier mandat, n’a pas droit à l’erreur et sa détermination à contribuer au relèvement de la RCA doit atteindre les objectifs escomptés.

Cet engagement de Ngrébada qui est bien observé par le peuple centrafricain va réussir avec le gouvernement qu’il a l’honneur et l’humilité de diriger. Ngrébada n’est pas celui dont certains pensent, il n’est pas partisan de la démagogie, de la décadence, de la facilité et du chantage. Il est au pied du mur, l’histoire le témoignera.

@Hervé BINAH, 

LAISSER UN COMMENTAIRE