Centrafrique : débandade au village Ndomété suite à l’incursion des peulhs armés

0

Bangui, le 07 février 19

C’est une information fraîche provenant d’un correspondant de lepotentielcentrafricain.com dans la localité. Au même moment où les groupes armés paraphent l’accord de paix à Bangui au Palais de la Renaissance, des peuhls armés sèment la terreur au village Ndomété situé sur l’axe Sibut-Kaga Bandoro.

C’est très tôt dans la journée du mercredi 06 février 2019 que les populations du village Ndomété se sont réveillées par l’incursion des peulhs armés à dos de chevaux.

Ces peulhs armés, visiblement assimilés à des terroristes qui font la pluie et le beau temps en Afrique de l’Ouest, ont pris le contrôle dudit village. Armés robustement, ces derniers ne parlent ni la langue nationale, ni celle de Molière.

Une fois dans le village où aucunes forces loyales voire étrangères dans la localité, ces derniers comment à piller et à tuer comme bon leur semble.

Du coup, c’est le sauve qui peut et chacun cherche à sauver sa peau. La même correspondance de lepotentielcentrafricain.com de préciser que ces criminels ont emporté de biens pillés, laissant derrière eux des cadavres qui jonchent le sol à l’heure où nous mettons cet article sous presse.

Il convient d’ajouter que ces peuhls viennent du Tchad pour renforcer les positions militaires des combattants de MPC d’Alkatim qui a signé l’accord de paix dans les discussions ont débuté à Khartoum au Soudan afin d’aboutir à une conclusion finale à Bangui.

Voilà encore une nouvelle triste qui remet déjà en cause l’engagement de ces chefs rebelles dont leurs éléments constamment la tristesse et la désolation dans les provinces. Comment le régime de Bangui va réagir une fois de plus à cet acte qui est contraire à sa volonté de la main tendue aux groupes armés en vue du retour définitif de la paix en Centrafrique ?

Herman THEMONA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE