Centrafrique : Le Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA préside les cérémonies de remise des locaux des écoles de la Gendarmerie et de la Police avec l’aide des partenaires

0

Bangui, le 19 juil. 18
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a rehaussé de sa présence aux cérémonies de remise des infrastructures de l’Ecole Nationale de la Police et de l’École de la Gendarmerie Nationale.
Outre le Chef de l’Etat, étaient également présents à ces cérémonies dont la première s’était d’abord déroulée à l’Ecole Nationale de la Police au PK10 puis, la seconde à l’Ecole de la Gendarmerie Nationale à Kolongo , le Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji, le troisième vice-président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Djimbelet, les Présidents des institutions républicaines, quelques membres du gouvernement et les responsables du système des Nations-Unies et des représentations diplomatiques en Centrafrique.
Dans son allocution, le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations-Unies, Parfait Onanga Anyanga a félicité les efforts du Président Touadera et de son gouvernement en vue de la réforme du secteur de sécurité par le renforcement et le redéploiement des forces de défense et de sécurité nationale.

Pour Parfait Anyanga, la présence du Président Touadera à cette cérémonie témoigne son attachement à l’écriture de la nouvelle page de l’histoire de son pays à travers le recrutement et la formation de cinq cents (500) élèves policiers et gendarmes. Lesquels policiers et gendarmes, dit-il, représentent l’avenir des institutions en charge de la sécurité intérieure.
Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations-Unies a fait savoir que les travaux de réhabilitation de l’école de la police et de la gendarmerie sont rendus possibles grâce aux efforts conjugués du gouvernement centrafricain et les pays donateurs des Nations-Unies à travers le fonds de consolidation de la paix et ses différents programmes. Aussi, le gouvernement américain qui a fourni un appui technique et financier ainsi que le Programme des Nations-Unies pour le Développement(PNUD) à travers le programme conjoint PNUD-MINUSCA appuyé à la lutte contre la violence des Droits de l’homme et la relance de la justice en Centrafrique.
Parfait Onyanga n’a pas manqué de formuler au nom des Nations-Unies, ses vœux de succès et de courage aux cinq cents élèves policiers et gendarmes.
Pour sa part, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique Henri Wanzet Linguissara, a affirmé que la réhabilitation de ces infrastructures par le Programme des Nations-Unies pour le Développement sur financement du gouvernement américain s’inscrit dans la vision du Président Touadera ,qui, accorde une priorité dans la recherche de la paix, de la sécurité et de la réconciliation nationale.

Le ministre Henri Wanzet a expliqué les bien-fondés de la réhabilitation de ces infrastructure en ces termes :»En réformant le secteur de la sécurité, en reconstruisant les forces armées centrafricaines, les forces de sécurités intérieures, cela consiste en la mise en place des forces de défenses et de sécurité, professionnelle, apolitique représentative équilibrée au service exclusif de la population.

Pour renouveler cette confiance entre la population et ses forces de défenses et de sécurité, il faut partir sur une nouvelle dynamique, se reposant sur la formation et un bon encadrement d’où la nécessité impérieuse de réhabiliter les bâtiments, des commissariats de police et de brigade de gendarmerie ainsi que les écoles de formation vandalisées durant les récurrentes crises ».
Il a aussi rappelé que la situation exsangue de l’économie du pays a poussé certains partenaires internationaux sensibles aux cris de détresse du peuple centrafricain à soutenir le gouvernement à travers le plan global de relèvement, gage de la restauration de l’autorité de l’Etat. C’est dans cette optique que le PNUD a accompagné le gouvernement depuis 2014 dans la mise en œuvre du projet d’appui au renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure.
« Sur financement américain le PNUD a réhabilité de nombreuses infrastructures à Bangui et dans certaines villes de nos provinces entre autres les huit commissariats de la police et quatre brigades de gendarmerie, des inspections centrales de police et de gendarmerie, les directions de la police judiciaire, les ressources humaines ainsi que l’école de la police et de la gendarmerie dont le coût global s’élève à un milliard neuf cent soixante-quinze millions sept cent deux mille neuf cent soixante-huit CFA», a fait savoir le ministre Henri Wanzet avant d’appeler les élèves policiers et gendarmes de prendre soin de ces infrastructures qui leur servent de cadre de formation.

Dans une interview accordée aux journalistes au terme de cette cérémonie, le Président Touadera a fait savoir que la crise qu’a connue la République Centrafricaine a occasionné la destruction des infrastructures qui servent de cadre de formation des policiers et des gendarmes centrafricains. C’est dans ce souci que le gouvernement centrafricain avec l’aide de la communauté internationale à travers la Minusca et le gouvernement américain a pu réhabiliter ces infrastructures. Car, selon, le Président Touadera, la sécurité de la population et la préservation de la sécurité du pays incombe aux policiers et aux gendarmes.

Le Chef de l’Etat a fait savoir que ces hommes une fois au terme de leur formation seront déployés dans le pays afin d’assurer la sécurité des populations. Il a saisi de l’occasion pour demander à la population centrafricaine de renoncer à la destruction des infrastructures de la police et de la gendarmerie. Lesquelles infrastructures, dit-il, ont permis de former des grands officiers de la police et de la gendarmerie centrafricain.

La Renaissance,

LAISSER UN COMMENTAIRE