Centrafrique : Richard POUAMBI, Président du HCC, communique sur les attributions de son institution devant les parlementaires centrafricains

0

Bangui, le 25 avr. 18

Le Président du Haut Conseil de Communication (HCC) Richard POUAMBI a communiqué ce mercredi 25 avril 2018, à la tribune de l’Assemblée nationale sur les attributions constitutionnelles de son Institution afin d’éclairer la lanterne du peuple centrafricain à travers leurs Représentants que sont les députés des missions du HCC.

En effet, dans son exposé sur la tribune de l’Assemblée Nationale, Richard POUAMBI a d’abord présenté ses collègues Hauts Conseillers avec leurs différents postes. Ensuite, il a poursuivi sa communication sur les différentes structures organisationnelles de son institution, le fonctionnement ou encore les voies de saisine du HCC et les sanctions prises par cette Institution à certains organes de la presse ainsi qu’à un compatriote. Enfin l’Orateur a donné les détails sur le partenariat qu’entretien le HCC avec d’autres institutions en mettant en exergue le partenariat avec la Francophonie et Internews dans le cadre de la relecture de l’ordonnance 05002 de 2005 qui porte  sur la liberté de la communication en Centrafrique. Il faudrait aussi noter que le Président du HCC n’a pas manqué de soulevé dans sa communication les manquements de cette ordonnance qui limitent les Hauts Conseillers dans leur obligation de décision.

Après la communication de monsieur Richard POUAMBI, la parole est revenu aux honorables députés qui soulevées de nombreuses préoccupations entre autres les cas des diffamations, de la qualité de production des médias, les informations diffusées sur les réseaux sociaux, le danger de museler la presse par le renforcement des pouvoirs juridiques du HCC comme le réclame son Président et les moyens que disposent le HCC pour accomplir efficacement sa mission.

Par la parole a été une fois de plus donnée au Président du HCC qui a donné des réponses satisfaisantes sur les différentes questions tout en suppliant les honorables députés de voter le moment venu, le projet de loi sur la liberté de la communication et la nécessité de revoir à la hausse dans le cadre du collectif budgétaire, le budget du HCC qui se chiffre à 25 millions de francs CFA seulement.

Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE