CENTRAFRIQUE : UN ENFANT ACCUSE DE SORCELLERIE PORTE DISPARU A LA BRIGADE CRIMINELLE

0

Bangui, le 08 janv.-18

Humour ou réalité ! On ne dira pas assez de l’évasion de détenus des prisons en RCA.

L’exemple le plus patent est qu’un enfant de dix ans, surpris de sorcellerie au domicile du défunt Dieudonné Ngassako, inspecteur du Trésor décédé le 19 décembre et dont les funérailles ont eu lieu le 22 décembre dernier, a été porté disparu de la brigade criminelle où il est détenu.

En effet, dans le nuit du 27 décembre dernier, à 2 heures du matin, au moment où tout le monde est à l’intérieur, un enfant de dix ans a été surpris en flagrant au domicile du défunt. L’enfant confirme qu’il a été envoyé par des femmes pour ramener le foie de la veuve aux intéressées.

A la question de savoir où il habite ? L’enfant souligne qu’il dort au quartier Yangato et qu’il est venu juste pour remplir cette mission. Il est accompagné de quatre femmes résidant au quartier Yangato. Alors pour les femmes qui était présentes au moment des faits, on lui a demandé de montrer la femme qu’il est venu chercher. L’enfant est allé doigter la veuve à la surprise de tous. En présence du chef de quartier, l’enfant est revenu sur ses propos. L’enfant, étant un étranger du secteur, pour sa sécurité, le chef du quartier l’a conduit à l’OCRB de Damala où il fut transféré le même jour à la brigade criminelle et plus précisément au service des mineurs.

Le 28 décembre 2017, en présence d’un parent, l’enquêteur a pris les témoignages de l’enfant et a recommandé aux parents de déposer légalement une plainte. Le 29 décembre s’étant rendu à la brigade Criminelle pour le dépôt de la plainte, l’enquêteur fait s’avoir aux parents du défunt que l’enfant est porté disparu.

Le Potentiel Centrafricain,

LAISSER UN COMMENTAIRE