Centrafrique : Sébastien Wénézoui appelle la population à ne pas céder aux manipulations et à l’instrumentalisation

0

Bangui, le 11 janv.-20

Le président du parti Cohésion Centrafricaine pour la Réconciliation (CCR), Sébastien Wénézoui, le désormais ministre conseiller spécial du président Touadéra, a animé ce 11 janvier 2020 un point de presse relatif au retour de Michel Djotodia.

Dans ses propos, Sébastien Wénézoui a indiqué que le 10 janvier 2013, était la date de démission de l’ancien putschiste Michel Djotodia sous la pression de la CEEAC lors d’un Sommet extraordinaire convoqué à N’Djamena au Tchad. Michel Djotodia a préféré rentrer en Centrafrique, le 10 janvier 2020 après son exil au Bénin.

Ce dernier a été reçu aussitôt par le président Touadéra suite à une demande d’audience adressé par celui-ci au préalable. A en croire le président du CCR, il y’aura certaines langues qui diront pourquoi l’ancien président François Bozizé qui était rentré depuis quelques jours, n’a été reçu par le président Touadéra ?

En réalité, le KNK de François Bozizé a adressé une demande d’audience au président Touadéra afin qu’il soit reçu. Le président Touadéra a marqué son accord en désignant le lieu de la rencontre qui est le Palais de la Renaissance. Grande a été la surprise de tout le monde, Bozizé a posé une liste de revendication en exigeant la mise à sa disposition de 30 éléments FACA qui seront choisis par lui-même, la mise à sa disposition des éléments camerounais de la Minusca, et indique lui-même l’Assemblée nationale pour sa rencontre avec le président Touadéra, en présence du corps diplomatiques, et un tête-à-tête.

Voilà ces conditions qui, selon Wénézoui posent problème de la tenue de cette rencontre du président Touadéra et François Bozizé. Toutefois, a-t-il souligné, il y’a une personnalité très proche du président Touadéra qui joue le rôle intermédiaire afin que cette rencontre ait lieu.

En sa qualité du président de CCR, Sébastien Wénézoui s’adresse à toute la population de ne pas céder à la manipulation des ennemis de la paix qui tiennent des propos mensongers en vue de semer le trouble dans le pays.

@Hervé BINAH

LAISSER UN COMMENTAIRE