Centrafrique/Matgénie : Le président boycott les sessions du conseil d’administration

0

Bangui, le 30 nov. 19

Ebo pca Matgenie

Selon des sources, Jean Roland Daniel Ebo qui a cessé de présider les travaux de cette institution, livre une guerre farouche au directeur général en raison de l’arrestation du directeur administratif et financier, qui serait son protégé. Les travaux de la session ordinaire de cette instance ont eu lieu en son absence, à l’initiative des administrateurs les 27 et 28 novembre 2019 à Yaoundé.

C’est de l’inédit dans une entreprise nationale camerounaise. Un président qui refuse de présider les travaux des conseils d’administration. Et un conseil d’administration qui se déroule en l’absence et sans l’accord de son président. Ceci s’est pourtant déroulé cette semaine au Parc national du matériel du génie civil (Matgénie) les 26 et 27 novembre 2019 à Yaoundé.

Les sessions du conseil d’administration n’existaient plus au sein du Matgenie. Les administrateurs soucieux du bon fonctionnement de cette entreprise républicaine et ont fini par tenir une session cette semaine conformément à la loi. Précisons que la loi stipule qu’en cas de refus, incapacité ou de vacance de poste constatés, les trois quarts des membres dudit conseil peuvent organiser les travaux en sessions (ordinaires et extraordinaires).

Il ressort que Jean Roland Daniel Ebo voudrait lui-même démissionner de ses fonctions de Pca. A l’origine de cette décision, l’arrestation de son protégé, l’ex-directeur administratif et financier du Matgenie, Crépin Simon Zambo. Le haut cadre a d’abord été suspendu de ses fonctions par l’actuel directeur général, Désiré Abogo Ntang. Puis placé en détention préventive à la prison centrale de Kondengui le 30 octobre dernier en compagnie de l’ancien patron de l’entreprise, Niwa Long Othon.

Les deux personnalités sont poursuivies pour détournement de deniers publics relatifs à l’exécution du Contrat Plan État du Cameroun-matgenie (CP). D’autres sources vont plus loin en indiquant le Pca serait lui-même impliqué et qu’il pourrait aussi être interpellé dans les prochains jours. Si ces informations sont avérées, ceci ne serait donc qu’une fuite en avant d’un Pca effrayé par la honte et le déshonneur et qui se préparerait à quitter le Cameroun. Raison pour laquelle, il boycott les travaux du conseil d’administration, livre une guerre sans merci au Directeur général Désiré Abogo Ntang qui a réussi à démanteler la mafia qui s’était en racinée au Matgenie, vieux de 52 ans aujourd’hui.

@Bienvenu ANDALLA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE