Centrafrique : La turpitude des partis politiques de l’opposition et chefs rebelles contre l’intérêt national

0

Bangui, le 07 novembre 19

 Existe-t-il vraiment des partis politiques de l’opposition digne de ce nom en Centrafrique ? Pourquoi leurs militants les quittent pour des raisons bien fondées, notamment la gestion égoïste, hypocrite, illégale et mafieuse ? C’est du moins les questions qui taraudent les esprits des centrafricains qui proposent désormais de ne pas militer aveuglement derrière ces formations politiques dont leurs leaders font la politique du ventre.

Les partis politiques qui militent dans l’opposition, connaissent un problème grave en ce moment et ce sont leurs dirigeants qui sont à l’origine de leur propre « Péché » qui a vu la démission en cascade de la plupart des militants. Ces leaders qui combattent le pouvoir en place, juste pour des intérêts inavoués, pactisent avec tous les démons de ce monde en vue de mettre le pays dans l’instabilité totale.

En Centrafrique, les leaders des partis politiques se rangent dans l’opposition une fois qu’ils se sont vus chassés d’un poste ministériel et autres. Aujourd’hui, tous ceux qui évoluent dans l’opposition, n’ont aucune crédibilité et font preuve des bordels politiques qui doivent être enseignés sur le vrai rôle d’un politicien. Si un leader politique est nommé à un quelconque poste politique, il n’est pas dans l’opposition, mais une fois qu’il est dégagé pour ses incompétences notoires et autres trahison, il s’aligne automatiquement dans l’opposition pour critiquer et mener des actions la République.

D’ailleurs, ceux qui se disent leaders politiques de l’opposition, prennent la formation étant leur patrimoine personne et ne font que leur désir personnel, en sacrifiant ceux qui les suivent. Qu’est-ce apportent ces partis politiques de l’opposition dans le développement de la RCA ? Rien ! Si ce n’est la convoitise des postes et autres intentions machiavéliques qui sont contre le vœu du peuple centrafricain ?

Nous savons tous que les opposants au régime de Bangui qui hurlent comme des vampires assoiffés de sang, n’ont aucun sens de responsabilité pour diriger un pays. Avec des passés très sales et des comportements rebattus, comment des gens de telle sorte peuvent diriger un pays !

Ceux qui militent dans ces partis politiques de l’opposition la parfaite raison de quitter la barque afin de prendre leur destin politique en main, et non d’être entortillés  comme des moutons par ces leaders politiques. Voilà le comportement benêt de ces leaders politique de l’opposition qui doivent être corrigés comme leurs amis rebelles qui tuent les centrafricains.

@Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE