Centrafrique: MSF vaccine contre la rougeole dans une région isolée du Nord-Est de la RCA

0

L’Equipe d’urgence de MSF « EURECA » apporte une réponse à l’épidémie de rougeole dans la Vakaga, à plus de 700 km de Bangui, au nord-est de la République Centrafricaine.

En cet après-midi de fin avril, le premier orage de la saison des pluies menace le village de Ouanda-Djallé. « Dimanche c’est le marché hebdomadaire de Ouada-djalé, on doit
en profiter pour vacciner le maximum d’enfants », explique Roger Gutierrez, le coordinateur de l’équipe d’urgence.

Médecins Sans Frontières répond à l’épidémie de la rougeole déclarée dans la Vakaga, au Nord-Est de la RCA, à quelques kilomètres de la frontière avec le Tchad et le Soudan. « À l’arrivée de EURECA, il y’ avait 3 foyers de l’épidémie : dans le village de Tiringoulou, de Ndiffa et Ouanda-Djallé. Dans ce dernier village, notre équipe a enregistré et pris en charge plus de deux cent enfants atteints de rougeole, sur une
population de dix mille personnes. C’est sans doute l’épicentre de cette épidémie », affirme Stefano Perotti, le référent médical de l’équipe d’urgence. « Le problème ici ce n’est pas l’insécurité comme ailleurs en RCA, mais plutôt l’absence de la vaccination de routine ».

Au premier jour de la campagne de vaccination, l’équipe improvise dans la grande cour
du site, une salle d’isolement dans une maisonnette à la toiture bâchée. « On fait avec les moyens de bord », s’amuse Gaetan Go-Mandakossi, logisticien. Durant toute la
durée de l’intervention, soixante deux enfants y seront hospitalisés. En plus de la rougeole, « On a aussi pris en charge six cas de coqueluche, ce qui démontre des
lacunes dans le programme élargi de vaccination dans les centres de santé de la région », explique le coordinateur de EURECA.

Pendant quatre jours, l’équipe de MSF a vacciné 880 enfants de six mois à 5 ans contre la rougeole et administré 1400 vaccins pentavalent qui protègent contre la diphtérie,
Tétanos, Coqueluche, Hémophilus Influenza B, et l’Hépatite B.
En plus de la vaccination, l’équipe a apporté son soutien à 7 structures sanitaires de la Vakaga. Des donations de médicaments et des sessions de formation ont été
organisées à l’intention du personnel de ces structures du Ministère de la santé pour améliorer les soins aux populations locales. « Nous avons fait des donations de médicaments et de matériel pour traiter les maladies les plus courantes : le paludisme, la rougeole, la diarrhée, et les infections respiratoires en plus des séances de promotion
de la santé », conclut Perotti.

A la fin de cette intervention, l’équipe d’urgence de Médecins Sans Frontières en
République Centrafricaine continue de suivre d’autres alertes d’épidémies et à répondre aux urgences médicales sur tout le territoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE