Centrafrique : MECKASSOUA a réussi son coup de poker en détrônant Bertin BEA de son siège au Parlement panafricain

0
1195

Bangui, le 15 mai 2018

La mauvaise nouvelle  concernant la destitution de l’honorable Bertin BEA du Parlement panafricain est tombée depuis la ville de Midrand en Afrique du Sud où se trouve le siège cette institution continentale. Est cette destitution du député panafricain Bertin BEA fait donc suite à une requête du président de l’Assemblée Nationale centrafricaine qui  avait saisi officiellement à cette fin, son homologue l’honorable Roger N’KODO NDANG qui préside  le Parlement panafricain.

En effet, la requête du président Abdou Karim MECKASSOUA visant à la destitution du député Bertin BEA au Parlement panafricain était motivée par deux raisons. La première raison de cette motivation faisait état de ce que l’honorable Bertin BEA profiterait de ses déplacements en Afrique du Sud dans le cadre des missions officielles concernant ses obligations au Parlement panafricain, pour rencontrer l’ancien Chef d’Etat François BOZIZE et ce, dans le but que ceux-ci fomentent un complot contre le pouvoir du professeur Faustin Archange TOUADERA.

La deuxième raison qui a motivé la requête de MECKASSOUA c’est le fait que l’honorable Bertin BEA a été nommé par décret présidentiel N°18.071 du 8 mars 2018 comme membre du Comité de pilotage du processus de la mise en place d’une Commission Vérité, Justice, Réparation et Réconciliation, ce qui serait incompatible avec ses activités au sein du Parlement panafricain.

Et semblerait-il que c’est cette deuxième raison qui a permis à la hiérarchie du Parlement panafricain de réserver une suite favorable à la requête du président de l’Assemblée nationale centrafricaine tout en prenant la décision de la destitution de l’honorable Bertin BEA.

Mais la question que le centrafricain lambda se pose sur dossier est celle de comprendre  le pourquoi  cet acharnement contre le député Bertin BEA qui a une expérience avérée au sein de cette institution panafricain du fait qu’il a eu à siéger là à double reprises soit de 2011 à 2013 et de 2016 jusqu’à la date de sa destitution en 2018

Mais déjà, certaines langues n’hésitent pas à lâcher que ce sont les rivalités qui opposent le camp de la majorité parlementaire à celui de MECKASSOUA qui a fini par avoir raison sur la place qu’occupe l’honorable Bertin BEA au Parlement panafricain car, selon le schémas,  il sera question cette fois-ci, de placer un député du camp MECKESSOUA au sein de cette institution panafricaine en remplacement du député BEA.

D’autres, affirment que c’est le pouvoir de Bangui qui a quotienné les manœuvres du président de l’Assemblée Nationale qui ont finalement abouti à la destitution du député Bertin BEA qui présentement à la commande du KNK allié de la majorité parlementaire.

Et c’est ici que l’on se rend compte du bien fondé de l’interrogation de ce centrafricain lambda qui n’arrive pas à comprendre les vraies raisons qui ont conduit à la demande de l’éviction de l’honorable Bertin BEA au parlement panafricain.

Toutefois, il ne fait aucun doute que dans les prochains jours la vérité s’éclatera sur ce dossier et l’opinion nationale et internationale sera située sur les en-dessous que cache cette rocambolesque affaire de la destitution du député Bertin BEA au Parlement panafricain.

Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE