Centrafrique : Le Président Faustin-Archange Touadéra inaugure l’immeuble de l’Hôtel des Impôts

0

Bangui, le 09 avril 21

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Faustin-Archange Touadéra, a présidé ce 09 février 2021, la cérémonie officielle d’inauguration du nouvel immeuble d’Hôtel des Impôts. Ladite cérémonie s’est déroulée en présence notamment du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, du président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, des représentants du Corps diplomatique et des Organisations internationales, ainsi les quelques cadres du Ministères des Finances, notamment ceux qui s’occupent des impôts. Ce siège des Impôts faut-il rassurer, est construit sur fonds propres de l’Etat à hauteur de 2. 649.691.323 avec l’appui financier de la Banque mondiale. Il permettra ainsi à la Direction générale des impôts d’accélérer l’amélioration de ses performances fiscales.

L’Hôtel des Impôts est élevé avec 8 étages à la hauteur de 33m, érigé sur une superficie de 3093 m2, situé non loin du Ministère des finances et budget et comprend plus de 75 bureaux, et 2 ascenseurs…après 13 de délai d’exécution des travaux réalisés par l’entreprise chinoise consortium TRUMP INDUSTRIEL ET SHANXI CONSTRCUTION.

Lors de la cérémonie d’investiture est marquée par les mots de bienvenue du maire, Emile-Raymond Gros Nakombo, et le discours de circonstance bien justifié et mérité du ministre des finances et du budget Henri-Marie Dondra qu’il faut saluer à sa juste valeur.

En effet, la réalisation de cette infrastructure ultra moderne s’inscrit dans le cadre de la modernisation des services de l’Etat et l’amélioration des conditions de travail des agents publics. Elle offre ainsi un cadre de travail moderne aux agents afin d’augmenter la productivité et la compétitivité du travail. De même, la concentration en un lieu unique de tous les services offerts au public « permettra un gain de temps ainsi qu’une meilleure mutualisation des moyens et des systèmes d’information », a indiqué le ministre des finances Henri-Marie Dondra.

Aujourd’hui, nous pouvons encore dire qu’un nouveau jour se lève pour le RCA. Cependant, les défis sont d’un autre ordre. En effet, depuis les années précédentes, la République Centrafricaine a connu des jours sombres qui ont affecté les conditions de vie des populations et surtout la perturbation de fonctionnement des services de l’Etat.

Il a fallu que, le Président de la République Touadéra accède à la magistrature suprême de l’Etat pour qu’à travers sa vision politique, des actions d’envergure de redressement économique et financier sont engagées Celles-ci portent des fruits palpables depuis 2016 et cela poursuivent son cours.

Car, grâce notamment à l’assainissement des finances publiques, à la réforme du système financier et à la construction et réhabilitation progressive des infrastructures, entre autres, l’ACCT du Trésor public, le bâtiment annexe du Ministère des finances, la recette douanière de Mongoumba dans la lobaye, la plateforme douanière de béloko, le grand entrepôt du pk 26 sur la route nationale 1, le bâtiment de la DSI, l’hôtel des douanes avec sa pose de première pierre de construction qui n’attend que le financement des partenaires, tous les partenaires techniques et financiers ont renoué avec la RCA et renforcent de jour en jour leurs diverses interventions avec ce que le ministre Dondra met en pratique suite à la vision de réforme prônée par le président Touadéra.

« Dans le sens de la poursuite et de la consolidation des réformes économiques et financières en Centrafrique, l’immeuble que le Chef de l’Etat, Pr Faustin-Archange Touadéra inaugure ce jour est un des instruments ou du moins un des symboles éloquents. En effet, l’un des volets importants de la politique d’assainissement des finances publiques engagé sur l’inspiration du Président de la République et le gouvernement que dirige le premier ministre Firmin Ngrébada, est bien évidemment la mobilisation optimale des ressources internes. Ce volet repose essentiellement sur les programmes de modernisation, de renforcement des capacités et d’amélioration de la gestion des administrations fiscales et douanières », a souligné l’argentier du pays, Henri-Marie Dondra.

Pour accompagner les réformes institutionnelles des autorités de la place, le ministre Dondra qui est bon élève au sein du gouvernement, pense qu’il devenu nécessaire d’offrir un cadre de travail plus fonctionnel et adéquat aussi bien aux agents de l’administration fiscale qu’aux usagers.
Ce nouveau siège vient donc à point nommé car, il permettra à la Direction Générale des Impôts d’accélérer l’amélioration de ses performances en vue d’être à la hauteur des ambitions fixées.

Après la coupure du ruban et la visite guidé, le Président Touadéra, répondant à la presse, s’est réjoui d’avoir présidé la cérémonie d’inauguration de « cette infrastructure qui a un double objectif : donner un cadre de travail optimal aux agents des régies financières et contribuer à la modernisation de la ville de Bangui. ». « Dans le cadre du Programme de Renaissance, j’ai fixé une mission très claire au ministre des finances : mobiliser les ressources internes et améliorer l’efficacité de la dépense », « pour réaliser les promesses que j’ai faites au peuple centrafricain», a rappelé le Chef de l’Etat.

Durant les cinq années de son premier quinquennat, le président Touadéra qui a mis à contribution le ministre Dondra dans l’accompagnement de la mission qui est accordée par son peuple. Les recettes fiscales du pays, en 5 ans de gouvernance, passe d’un niveau de recettes critiquées bien avant à un niveau très apprécié actuellement par les partenaires au développement.

En tout cas, il faut saluer, féliciter et encourager le ministre Henri-Marie Dondra et les agents du Ministère des Finances pour les performances réalisées en termes de mobilisation des ressources internes et d’amélioration de l’efficacité de la réalisation.

« Mais la tâche n’est pas finie, elle est importante parce que notre objectif voulu c’est d’attendre un taux de pression fiscale de 20 pour cent. On avance très bien. Mais je pense que ce cadre de travail permettra aux agents du Ministère des Finances de poursuivre l’effort afin de réaliser cet objectif de pression fiscale de 20 pour cent », a affirmé un des cadres des Impôts.

Cette infrastructure à vrai dire, vient s’ajouter à d’autres réalisations dont fait preuve le ministre Dondra qui traduit véritablement dans les faits, la feuille de route qui lui est confiée et les résultats éclatants ne sont pas à douter en ce moment où les exigences en matière de mobilisation des recettes deviennent de plus en plus contraignantes, non seulement pour répondre aux impératifs de la mise en œuvre des programmes économiques et financiers appuyés par les institutions de Bretton Woods, mais aussi, pour répondre aux besoins financiers du pays.

Pour paraphraser le ministre Henri-Marie Dondra qui dit je cite : « Dans l’histoire de la RCA, c’est la première fois qu’un gouvernement sous la clairvoyance du président de la République Faustin-Archange Touadéra, construit un bâtiment administratif de cette taille. Et tout cela, grâce à la vision et la détermination du Chef de l’Etat ».

L’infatigable Henri-Marie prouve et continue de prouver ses compétences dans la mission gouvernementale. Dans son dynamisme, ce joyau vient  compléter d’autres qui sont déjà réalisés et d’autres en projet. Les usagers vont œuvrer à faire bon usage afin de mettre l’administration fiscale plus à l’aise dans l’exécution de ces missions.

@Hervé BINAH,  

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.