Centrafrique : le Chef de l’Etat annonce la fin de la rébellion

0

Bangui ,le 07 avril 21

Depuis des décennies, la République centrafricaine continue de faire face à un système de domination des plus forts sur les plus faibles comme une forme de colonisation par les armes. L’Afrique en particulier fait face à cette situation avec ce même problème qui se repose sur la rébellion et le grand terrorisme. Financer par les gros bras, les mercenaires, doués et expérimentés dirigent les groupes armés dans le but de déstabiliser la RCA et d’exploiter ses richesses comme du gâteau donné aux plus offrant.

 Dans un pays démocratique, quel que soit la durée des troubles, il y aura toujours un jour une solution pacifique car, chaque chose sur terre a son temps. C’est ainsi qu’étant élu démocratiquement, le Président de la République centrafricaine a prôné dans un premier temps la politique de la main tendue pour tendre la perche aux rebelles de se rattraper car, ils sont signataire de l’APPR-RCA.

Cette politique d’Autriche vue par l’opposition avait eu gain de cause avec l’idée de l’Accord de Khartoum qui a accouché d’un bon résultat occasionnant les traques des rebelles. « L’application des textes de l’Accord de Khartoum a permis au père géniteur qui est le premier ministre Ngrébada de sanctionner les signataires. Bien que ceux-ci soient rachetés au sein du gouvernement, et des institutions du pays, il est à constater que la force reste toujours à l’Etat qui l’exerce par ses FDS », a martelé un citoyen centrafricain.

L’unité nationale qui a perdu sa valeur depuis le déclenchement de la dernière crise tente de retrouver sa place avec l’investiture du Président Faustin Archange Touadéra qui dans son discours du 30 mars a déclaré « Mon vœux est qu’à l’issu de ce mandat il n’y ait plus aucun groupe armé actif sur le territoire national » les groupes armés ont semé la division au sein du peuple centrafricain avec le prétexte de la guerre entre Chrétiens et Musulmans qui  tend en ce moment vers sa fin avec la détermination du Président de la République.

Selon une source concordante du Ministère de la défense « l’armée va poursuivre jusqu’au bout son opération de nettoyage du terrain. Nul n’est censé ignorer que l’armée nationale avec les alliés sont en marche vers la reconquête des territoires occupés. Sidiki Abass des 3R est mort, des villes sont libérées et maintenant c’est le tour des autres de plier bagage. Chaque chose à un début et une fin et la RCA sort de l’ornière ».       

Les partenaires comptent sur la détermination du gouvernement qui doit faire de son mieux pour sauver la nation centrafricaine en mettant un terme au problème des groupes armés. D’ailleurs, pour remporter cette victoire, il y a une chose que l’on doit comprendre c’est que les partenaires ont financé Touadéra pour le développement de son pays. Ceux-ci veulent voir les réalisations palpables.

@Jacques KOGBADJA, 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.