Angélique Kidjo : « Je passe la moitié de mon temps sur le continent africain »

0

À quelques jours d’une nouvelle série de concerts, la chanteuse béninoise publie des mémoires en français : « La voix est le miroir de l’âme » (éd. Fayard). Toujours aussi énergique et enjouée, la « diva engagée » revendique à la fois son africanité, son « internationalité », et ses influences entre Célia Cruz, Aretha Franklin et Miriam Makeba.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.