Centrafrique : Les immeubles de la Cité Christophe bientôt réhabilités et redorés.

0

Bangui, le 31 octobre 2017

L’immeuble de la cité Christophe

Le ministre Gaby-Franky Leffa, a toujours su obtenir ce qu’il désire. Ce n’est pas seulement en tant que membre du gouvernement, mais plutôt qu’en tant qu’opérateur économique qui, dans un système capitaliste a su se battre pour maintenir sa place dans le concert des nations.

Hier c’était le building administratif, aujourd’hui, ce sont les immeubles de la Cité Christophe. Leffa ne laisse jamais rien au hasard. La planification, la programmation  et la mise en œuvre ou la réalisation concrète qui sont du domaine du management opérationnel sont la vertu de ce cher fils du pays, toujours soucieux de laisser au pays, comme Bokassa l’a fait, un souvenir indélébile.

Le ministère de l’urbanisme, de la ville et de l’habitat, avec modestie et dans le respect de la dignité humaine, avait demandé aux occupants des immeubles de la Cité Christophe et de la Tour d’Uzes, situés derrière le building administratif de les libérer afin qu’ils soient réfectionnés. Par pure entêtement, personne n’a voulu obtempéré volontairement. Un ultimatum leur a été lancé suite à une instruction du Président de la République. Le délai est dépassé depuis ce 15 octobre 2017. Certains occupants compréhensifs et soucieux de la nécessité de la réfection de ces bâtiments, œuvre de Président et Empereur de Centrafrique, feu Jean-Bedel Bokassa qui datent de plus d’une trentaine d’années sans entretien adéquat, ont accepté de quitter les lieux sans contrainte. Mais des réticents récalcitrants  ont osé défier l’Etat, pourtant propriétaire des immeubles qu’ils occupent.

Aujourd’hui, c’est chose faite. Ils ont finalement déguerpi, laissant le terrain libre à la coopération chinoise qui a su faire preuve de son savoir-faire à réhabiliter les bâtiments. Le ministre Leffa, accompagné de tout son staff a procédé ce matin à l’inauguration du chantier.

Désormais, la balle est dans le camp des chinois qui ne tarderont pas, on l’espère sur la base de leur expertise déjà expérimentée pour que ces bâtiments redeviennent les joyeux qu’a laissé à son pays le feu président Jean-Bedel Bokassa.

Route bonne à notre redoratateur Gaby-Francky Leffa.

Hervé BINAH

LPC,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.