Antonio Guterres à Bangassou au sud-est de Centrafrique

0

Bangui, le 25 octobre 17

Au deuxième jour de sa visite de quatre jours en Centrafrique, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a eu lieu un tête à tête avec le Président de la République Faustin Archange Touadéra au palais de la Renaissance à Bangui avant qu’il ne prenne la destination de la ville de Bangassou au sud-est du pays.

Au centre de cet entretien, les deux personnalités ont abordé la coopération entre la RCA et les Nations Unies.

Le Secrétaire général des Nations Unies, a déclaré à la presse que son institution entretenait de ‘’bonnes relations’’ avec la RCA pour ramener la paix dans le pays.

A Bangassou où il s’est rendu après son entrevue avec le président centrafricain, pour rendre un hommage aux casques bleus tués dans la ville au mois de mai dernier et s’entretenir avec les contingents gabonais et marocains qui y sont déployés.

Son agenda a prévu des échanges avec la communauté musulmane de la ville en refuge à l’évêché de Bangassou suite aux violences communautaires dont elle est victime.

Le comité de paix et de médiation de Bangassou ainsi que celui de la cohésion sociale s’est entretenu également avec Antonio Guterres.

A son arrivée dans l’après-midi de ce mardi à Bangui, c’est en grande pompe que le Secrétaire général des Nations Unies a été accueilli.

Antonio Guterres a d’abord reconnu que certains contingents des casques bleus ne faisaient pas suffisamment pour protéger la population civile avant de demander à la communauté internationale de mobiliser plus de ressources en faveur de la RCA.

Le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra pour sa part après avoir relaté la situation critique de l’insécurité qui se déroule en RCA a demandé le renforcement des casques bleus afin qu’ils ramènent une paix définitive en Centrafrique, car le pays n’arrive pas à se développer à cause de l’insécurité.

Un homme politique centrafricain qui a assisté à cette rencontre a dit sa satisfaction pour cette venue d’Antonio Guterres en RCA afin de pousser les casques bleus à plus d’engagement pour la protection des populations. Cependant il estime qu’il revient également aux autorités centrafricaines de prendre les devants dans la protection des populations.

Le Secrétaire général de l’ONU pour la suite de sa visite en Centrafrique doit s’adresser ce jeudi aux parlementaires à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale et visiter le quartier musulman de Bangui le Km5 dans le 3ème arrondissement.

APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.