Centrafrique : Sylvain Ngakoutou-Patassé élu Conseiller économique et social du 1er arrondissement de la ville de Bangui.

0

Bangui, le 24 oct. 17

L’élu en photo de famille

Les grands électeurs que sont les notables du 1er arrondissement ont finalement porté leur choix sur la personnalité de Sylvain Ngakoutou-Patassé qui devra siéger au nom dudit arrondissement par ses pairs conseillers économiques et sociaux.

Depuis la mise en place de cette institution républicaine, la place du 1er arrondissement est resté vacante. Désormais et en attendant sa prochaine session, le nombre des conseillers économiques et sociaux s’élargi de sorte que chaque circonscription soit valablement représentée au sein de cette institution.

Un choix bien réfléchi et bien orienté et que mérite la personne élue. Brave fils du pays, Sylvain saura brillamment défendre les projets de développement économique et social du 1er arrondissement. Opérateur économique avant tout, l’homme a tous les astuces et le bagage intellectuels nécessaires pour contribuer aux débats constructifs visant le développement économique et social du pays en général et plus particulièrement du 1er arrondissement, sa circonscription de prédilection. Rappelons que la mission du Conseil économique et social est de donner au gouvernement des avis techniques sur les aspects socioéconomiques du pays. Sylvain Ngakoutou-Patassé ne manquera pas de cran pour s’exécuter avec zèle parmi ses pairs. Bonne chance monsieur le Conseiller.

Du 1er août au 14 septembre dernier, s’est tenue sa toute première cession depuis sa mise en place. Des dossiers brulants relatifs aux domaines d’intervention de cette institution ont été examinés et débattus par ses 79 conseillers à travers les 15 thématiques retenues sur la base de l’enquête monographique sur les ménages en République Centrafricaine qui a révélé que le pays manque cruellement de tout, ainsi que 5 demandes d’avis que leur a adressées le gouvernement, notamment le code foncier agropastoral. Des recommandations fortes ont été faites à la fin de cette session et adressées au gouvernement ainsi qu’aux partenaires au développement de la République Centrafricaine.

Bienvenu ANDALLA

LPC,

LAISSER UN COMMENTAIRE