Centrafrique : François Bozizé n’a-t-il pas honte de rentrer au pays qu’il a abandonné aux mains des assassins ?

0

Bangui, le 15 janv. 20

La République Centrafrique est le seul pays où le ridicule ne pas certaines personnes sans scrupule. Pourquoi l’ancien président François Bozizé qui est l’acteur principal de la situation chaotique du pays et qui l’a abandonné aux mains des mercenaires de guerre de la séléka pour fuir en Ouganda, se propose honteusement de rentrer au pays ?

C’est une question qui mérite à réfléchir ! François Bozizé, ses fils, ses parents et ses partisans de l’époque doivent être traduits automatiquement à la justice pour les crimes qu’ils ont commis contre le peuple centrafricain. Vomi par la France, les Bozizé ont payé le prix de ce qu’ils ont semé.

Bozizé n’avait pas aucune intention de rentrer et préférait rester dans son pays d’exil. Avec les intentions tonitruantes de la France contre le régime démocratique du président Touadéra, Bozizé qui se trouvait en Ouganda aurait reçu des promesses de la part des autorités françaises, visant à le faire revenir au pouvoir comme cela est le cas avec Dacko 2 en 1079 (opération barracuda, ndlr).

Ce serait l’assurance utopique de la France à Bozizé qui l’a motivé comme la diarrhée pour rentrer à Bangui clandestinement comme un clochard. C’est l’accueil énervant que lui a réservé le peuple centrafricain que Bozizé s’est rendu compte personnellement que, sa présence est un non-évènement et sa page est définitivement tournée sur l’échiquier politique.  Le cote de popularité de Bozizé n’est pas comme celui d’avant, le centrafricain lambda compte regarder de l’avant et non de regarder en arrière. N’est-ce pas qu’on ne peut jamais manger à nouveau ce qu’on a vomis ?

@Herman THEMONA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE