Centrafrique : Le retour de Bozizé n’est pas une préoccupation qui ne peut inquiéter personne

0

Bangui, le 10 déc. 19

 Les militants du parti Knk, à leur tête un certain Bertin Béa, s’agitent ces derniers temps pour le retour au pays de leur mentor François Bozizé qui est en exil à Kampala en Ouganda. Soutenus par certains leaders de l’opposition, ces « choristes » du Knk vont jusqu’à brailler par-ci et là que c’est le régime de Bangui qui s’oppose au projet de retour de ce dernier.

Faux, le régime de Bangui n’a aucunement une intention de s’opposer à quoi que ce soit. En quoi ce soi-disant retour peut déranger quelqu’un du moment où nous savons tous que ce n’est pas un évènement qui préoccupe le peuple centrafricain ?

Les autorités actuellement du pays se concentrent sur les actions qui visent à sortir le peuple de la misère et de reconstruire le pays. Ce n’est pas le retour de Bozizé qui va mettre à toutes les souffrances de la population.

Dire que c’est le président Touadéra qui n’accepte pas que Bozizé fait son retour, c’est un faux débat inventé et monté de toute pièce par les partisans politico-fantaisistes de Knk qui pactisent avec les personnalités hostiles au président Touadéra, et qui cherchent par toutes les voies et moyens à semer le trouble dans le pays.

Le moins qu’on puisse, Bozizé a lui-même ses comptes à rendre à la justice. Il a des comptes à rendre à la CPI, à la CPS…et ce n’est pas Touadéra qui a émis des mandats d’arrêt international contre lui. Bozizé est encore sous sanction des Etats-Unis où ses avoirs ont été gelés et il est interdit de tout vol international.

L’aéroport Bangui M’poko est grandement ouvert et Bozizé ne peut venir, mais il sera accueilli à bras ouvert dans les filets des justiciers. Ces partisans doivent donc parler de sa traduction à la justice et non de criailler inutilement que c’est Touadéra qui s’oppose à son retour. Le retour est un non-évènement qui préoccupe personne pour le moment.

@Herman THEMONA, 

LAISSER UN COMMENTAIRE