Centrafrique : Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations-Unies pour les Réfugiés en visite de travail en Centrafrique, élevé au grade de Commandeur dans l’Ordre de la Reconnaissance Centrafricaine

0

Bangui, le 05 décembre 19

C’est au cours d’une cérémonie présidée par le Premier Ministre Firmin NGREBADA au rez-de-chaussée de l’immeuble ex Petroca qui abrite la Primature. Filippo Grandi en fin de visite de travail en République Centrafricaine a été élevé à titre exceptionnel  ce 04 décembre au grade  de Commandeur dans l’ordre de la reconnaissance centrafricaine. Les hautes autorités du pays ont voulu témoigner au diplomate onusien par ce geste la gratitude du gouvernement et celle du peuple centrafricain pour les efforts consentis ainsi que l’appui constant du HCR aux déplacés en particulier et aux populations affectées par les crises en général.

Il ne fait nul doute que le HCR a été de tout temps au chevet de la République Centrafricaine pendant les troubles militaro politiques et même les catastrophes qui ont dangereusement affectées une frange de la population.

Filippo Grandi, tout ému, a indiqué qu’il accepte cette décoration au nom des équipes du HCR en Centrafrique  qui font un travail remarquable pour appuyer notre pays dans son parcours difficile vers la paix. Un parcours qui continue et dans lequel il faut croire comme l’a témoigné le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Faustin Archange TOUADERA lorsqu’il recevait cet haut fonctionnaire des Nations-Unies.

Selon Filippo Grandi, le HCR se veut un partenaire loyal, fiable et concret pour le peuple centrafricain. Pour preuve, a t’il indiqué: « Notre confiance dans ce processus de parcours vers la paix se traduit dans un travail très concret d’appui aux réfugiés centrafricains dans la région, d’appui aux nombreux déplacés à l’intérieur du pays mais aussi dans la quête des solutions durables pour toutes ces  personnes et la solution meilleure c’est le retour dans leurs foyers quand la situation de sécurité le permet ».

A noter que Filippo Grandi a été témoin du retour de 200 déplacés lors de son séjour en provenance de la RD Congo qui y étaient en exil depuis six ans.

Ce retour progressif de nos compatriotes au pays natal est le fruit des efforts considérables du Gouvernement pour créer des conditions sécuritaires et des structures d’accueil au bénéfice des déplacés et des réfugiés centrafricains.

C’est qui est sûr, Filippo Grandi part sur une note de satisfaction et sera le fidèle porte-parole du peuple centrafricain auprès des instances onusiennes non seulement pour assister les personnes affectées mais aussi plaider pour la levée totale de l’embargo sur les armes qui pèse inexorablement sur la République Centrafricaine.

@ Célestin-David GAMOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE