Centrafrique : La Minusca instrumentalise-t-elle les antibalaka à Bria et les FACA à Bambari en vue de replonger le pays dans la crise ?

0

Bangui, le 03 décembre 19

Pourquoi la Minusca a mené une opération contre les positions des Antibalaka à Bria (Site de Pk3) et aurait tiré sur la base des FACA à Bambari ?  Depuis quelques jours, des informations font état de ce que les casques bleus de la Minusca auraient attaqué un groupe d’antibalaka à Bria dans la préfecture de la Haute-Kotto. Selon informations qui nous parviennent de la localité, c’est une affaire familiale que la Minusca s’est ingérée pour créer l’instabilité.

En effet, un homme a torturé sa femme qui par la suite, a alerté un groupe d’antibalaka dont elle connait certains membres. Les antibalaka sont allés à la rescousse de cette femme violentée par son mari. Aussitôt, la Minusca qui chercherait de pareilles occasions pour embrouiller, s’est dépêchée sur les lieux.

Au lieu de jouer à l’arbitrage, Les casques bleus onusiens préféreraient jouer au pyromane. Ils auraient profité de cette affaire familiale pour attaquer les positions des antibalaka. Alors qu’ils devraient aller secourir la femme qui a subi des tortures.

Comme la Minusca brille aussi par les actes de viol et abus sexuels, les casques bleus préfèrent créer une vive tension dans la ville de Bria contre la base des antibalaka. C’est encore une tentative de déstabilisation du pays au moment où tout le monde s’emploie pour la stabilité du pays après la signature de l’Accord de paix. Même son de cloche à Bambari où la Minusca tirerait la base des FACA.

En effet, il n’y a pas d’attaque des groupes armés contre la base des FACA à Bambari, contrairement à ce qu’on nous raconte, d’après les témoignages des habitants de la ville. C’est une tentative de déstabilisation de la paix à Bambari où les FACA ont été déployées et ont su maîtriser la situation de la ville, permettant à la population de vaquer librement à leurs occupations.

C’est ce qui a permis la tenue, sans incident, de la JMA dans la ville. Tout cela n’arrange pas la Minusca qui ne veut pas voir la paix s’installer dans le pays. Or, on vient de proroger le mandat de la Minusca jusqu’en novembre 2020. Mais les casques bleus onusiens tentent par tous moyens de créer des incidents d’instabilité. Malheureusement, il est déplorable de constater leurs actions et missions dans les pays en conflit, n’apportent que de l’instabilité.

@Herman THEMONA,

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE