Centrafrique : Des employés-xénophobes de Moov-RCA s’opposent-ils aux investissements étrangers dans le pays

0

Bangui, le 02 décembre 19

Il se passe quelque chose de très sérieuse depuis un certain temps au niveau de la société de téléphonie mobile « Moov-RCA ». A l’origine de cette affaire, un groupe des employés soutenus par des mains invisibles,  à qui on a connu certaines têtes, et déclenche des actes indociles, en barricadant le bâtiment administratif de Moov-RCA, demandant ainsi le départ du directeur général et le directeur administratif et financier.

Dans leur préavis de grève adressé à la direction général de Moov-RCA, cette bande des employés lance un mouvement de protestation et qui, selon eux, prendra fin que par la satisfaction de leurs pétitions inavouées. Les raisons fondées par le mouvement de ces protestataires ne tiennent pas la route, car cela, sont montées de toute pièce, juste dans le but de nuire à Moov-RCA et freiner l’économie de la RCA.

Nous savons tous que cette Société Moov-RCA, tout comme les autres qui s’installent en RCA, injectent beaucoup de fonds pour ses investissements dans le pays, en payant des taxes et en accomplissant d’autres points inscrits dans son cahier de charges. En quoi ce groupuscule des employés-xénophobes, parle de carence managériale au sein du Moov-RCA, alors que l’actuel Dg et le DAF ne font que mettre en application les directives venant du Groupe Maroc Telecom ?

Parlant de climat exécrable constaté au sein Moov-RCA, c’est trop dit ! La direction générale qui est en parfaite reconnaissance des textes, régissant le code du travail centrafricain, fait toujours de son mieux pour que ses employés travaillent et jouissent pleinement de leur activité.

Nous comprenons franchement qu’on a à faire, avec des bandits-employés qui affichent clairement un comportement xénophobe contre les investisseurs étrangers qui s’installent en Centrafrique pour la cause de son économie, disant son dévelopement. Est-ce pour un pays comme la RCA qui doit son développement avec le concours des investisseurs, est-il nécessaire d’afficher un tel comportement à l’égard des partenaires étrangers ?

Si par exemple, Moov-RCA, sur instruction du Groupe Maroc Telecom, venait à plier définitivement ses portes pour investisseur, quel sera le sort de ces employés qui s’agitent contre leur propre condition sociale ? N’ont-ils pas le souci de leurs familles voire leur pays qui sera frappé sur le plan économique de cette situation qu’ils créent actuellement?

Réclamant également le départ sans condition des dirigeants en poste de Moov-RCA que sont le DG et le DAF, c’est une manière de prouver clairement qu’ils sont des xénophobes qui ne veulent pas des étrangers. Alors qu’en réalité, pour prendre une décision de limogeage de ces deux personnalités, relève de la compétence des patrons du Groupe Maroc Telecom dont Moov-RCA fait partie de la filiale, et cela doit se faire si les fautes commises par ces derniers sont gravissimes.

Suite à l’investigation de lepotentielcentrafricain.com, il s’avère que les choses avancent très bien depuis près de cinq ans, contrairement aux dires de ces employés qui se rebellent actuellement à cause des raisons abusives. La direction générale de Moov-RCA dispose d’un mécanisme de communication avec son personnel qui, à chaque fois qu’il y’ait malentendu, les discussions s’arrangent rapidement et le travail se fait accomplir à la grande satisfaction de la clientèle.

C’est pour dire que le personnel est toujours considéré et n’est jamais torturé moralement et physiquement par la Direction générale de Moov-RCA. C’est pour nous un sentiment de désolation d’entendre que les membres dudit mouvement de protestation, s’emploient dans de délation et fellation contre le directeur général et le DAF de Moov-RCA. Les autorités du pays doivent prendre des mesures qui s’imposent contre les membres de ce mouvement qui désirent clairement, de nuire à la bonne collaboration diplomatique entre la RCA et le Maroc.

A suivre!!!

@Bienvenu ANDALLA,

LAISSER UN COMMENTAIRE