Centrafrique : Les aveux auto accusateurs du Ministre Charles-Armel DOUBANE

0

Bangui, le 10 septembre 17

Il y a des gens qui brillent souvent par leur véritable insuffisance à se regarder dans un mémoire de peur d’observer la réalité de ce qu’ils ont véritablement. Charles-Armel Doubane est de ceux-là. Voici ce qu’il écrit sur sa page face book.

« SÉRIEUX!

Non, la caution a des Limites.
Arrêtons de nous dire des contre-vérités, nous faire mal ou peur. Nous ne regardons plus, encore moins, ne marchons plus dans la même direction.
La réalité montre depuis un certain temps que nous ne sommes plus sur la même longueur d’onde. Alors, ensemble tirons-en les conséquences.
Les oreilles (longues ou courtes) s’occupent de la transmission du message. MERCI »

Voici également la réaction des Centrafricains qui ont l’habitude de nous lire et qui connaissent très bien le ministre Doubane que nous résumons à travers ces petits titres et commentaires.

« Doubane est un monstre mais il ne veut pas le reconnaitre »

Cette réaction vient d’un cadre des affaires étrangères que nous taisons le nom par précaution. Ce cadre s’est beaucoup exprimé sur le rôle qu’a joué pour que le Conseil de Sécurité des Nations Unies impose un embargo sur les armes à destination de la Centrafrique. Selon lui, Doubane, dans sa fougue volonté de sanctionner les parents de Bozizé dont i accuse d’avoir truffé les Forces Armées Centrafricaines tout le long de son régime, a fortement influencé ses connaissances du siège des Nations Unies pour qu’ils agissent afin que l’imposition de l’embargo soit effective. C’était, a-t-il ajouté, au moment qu’il représentait le pays auprès de cette institution en qualité d’ambassadeur. Ce cadre s’est interrogé pour savoir quand Doubane demande qu’on arrête de dire des contre-vérités, de qui parle-t-il. Ces mots devaient lui être adressés car c’est lui-même qui est le plus souvent auteur des contre-vérités juste pour nuire au pays et ses dirigeants. A mon avis, a conclu ce cadre, la Cour Pénale Spéciale devrait ouvrir une enquête judiciaire sur les agissements passés et présents de Charles-Armel Doubane qui se croit trop malin pour se tirer d’affaire aisément après tout le mal qu’i a fait au pays, aux Centrafricains et même à ses propres parent du Haut-Mbomou, en témoigne l’envie de son molestage par les populations de Zémio en juillet dernier lorsque cette ville était incendié par des mercenaires tchadiens et que par mégarde il avait accompagné une délégation gouvernementale à Zémio.

« Doubane est un traitre, le plus ignoble jamais connu »

Ceci est la réaction d’un de ses pairs du gouvernement qui s’étonne de voir que Doubane accuse les autres de ne plus voir, de ne plus marcher dans la même direction. Mon étonnement est d’autant plus grand que ce soit Doubane qui se prononce ainsi, oubliant tout de suite, ce dont il a toujours fait montre, que c’est lui qui s’est isolé des autres membres du gouvernement en voulant tout faire à leur place comme un super ministre. Il l’a démontré, a ce soutenu ce membre du gouvernement, lors de la dernière assemblée générale des nations unies à New York en septembre dernier. Tous les ministres présents à ces assises ont mal supporté le comportement hautin d’un ministre comme tous les autres, ce qui a poussé même le ministre du plan à  vouloir en venir aux mains avec lui et la ministre des affaires sociales à se fâcher et boycotter sa participation aux travaux parce que Doubane s’arrogeait le devoir de présenter à sa place tout ce qui concernait les déplacés internes de Centrafrique. Pour finir, ce membre du gouvernement a révélé que Doubane se sentant dans une mauvaise posture vis-à-vis du gouvernement, cherche à se dédouaner et se refaire un visage qu’il a déjà noirci avec le goudron.

Charles-Armel Doubane est un pire pyromane

Sans commentaire, nous vous laissons lire ce compatriote a fait parvenir à notre rédaction :

Chers compatriotes Centrafricains ! J’ai lu ce matin cette sortie forcée du Ministre Doubane Car nous sommes certains qu’il a une grande part de responsabilité dans le blocage de la sortie de crise en Centrafrique que je suis en train de lui répondre mais je dois trouver la formule la moins polémiste ! 
Je précise :
1- il est celui qui a été le demandeur de l’embargo sur les armes à l’ONU par le lobby de neutraliser les FACAS soit disant majoritaire soutien de Boz.
2- il est celui qui a signé au nom du gouvernement les accords de Saint Egidio.
3- il est celui qui a signé la feuille de route de Libreville au nom du gouvernement.
4- sans oublier qu’il a été dans tous les accords depuis 2013 de Libreville, Brazzaville, forum de Bangui- Ndjamena en plus des négociations secrètes avec les chefs rebelles !
De tous ces constats, il est la pièce maîtresse de la sortie de crise s’il peut revoir dans le sens contraire tous ses parcours dans cette crise qui perdure !
À mon avis il devrait trouver une aubaine pour se racheter pendant la dernière réunion de L’ONU en plaidant pour les FACAS, la levée de l’embargo sur les armes et la participation de l’armée centrafricaine réformée en association avec la MUNISCA.
Avec amertume et indignation nous avons encore sollicité l’augmentation des forces étrangères !
Le Ministre Doubane nous doit une clarification sur sa responsabilité et son rôle dans le dénouement de cette crise !
Voilà ce en quoi le peuple et surtout ses nombreux électeurs auraient aimé le voir à la manette pour accélérer le processus de désarment et du retour à la paix.
Voilà ce en quoi nous risquons d’interpeller le Ministre pour une clarification !

A vrai dire, notre rédaction ne peut dire mieux sur ce fameux ministre que tous ceux qui le connaissent mieux pour réagir promptement à son message. Nous restons ouvert à la participation de tous ceux qui  veulent bien nous animer le dossier Doubane.

Aristote KOGBRENGAY

LE POTENTIEL CENTRAFRICAIN,

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE