Centrafrique : L’EUTM forme 1023 recrues des FACA sur le Droit humanitaire international

0

Bangui, le 10 octobre 19

Dans le cadre de la formation élémentaire toutes armes (FETTA), la mission des forces européennes (EUTM) a formé à Bangui et à Bouar, les 1023 recrues des forces Armées centrafricaines (FACA) sur le Droit International Humanitaire dispensée par le pilier Education (EDP) de la mission EUTM en RCA.

Cette formation est réalisée en partenariat avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH) et le Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Tous les soldats des Forces armées centrafricaines (FACA) ayant été entraînés par l’EUTM depuis le 12 décembre 2016 ont bénéficié de cette instruction.

En effet, le droit international humanitaire englobe un corpus de règles constituées principalement des quatre conventions de Genève du 12 août 1949 concernant les blessés et malades (1ère convention), les naufragés (2ème convention), les prisonniers de guerre (3ème convention) et la population civile (4ème convention), ainsi que les protocoles additionnels I et II adoptés en 1977 qui renforcent la protection octroyée aux victimes des conflits armés internationaux (I) et non internationaux (II). Ils fixent en outre des limites à la conduite de la guerre.

En République Centrafricaine, faut-il le rappeler, le droit international humanitaire a vocation, à s’appliquer dans le cadre d’un conflit armé non-international qui oppose le gouvernement à un ou plusieurs groupes armés. L’instruction dispensée aux recrues de la formation élémentaire toutes armes (FETTA) a deux objectifs : Permettre de délimiter le champ d’action du soldat au cœur du conflit notamment sur les restrictions aux moyens de guerre, principalement les armes, et aux méthodes de guerre afin que soient respectés le principe d’humanité, du droit au respect à la vie humaine et de l’intégrité physique et morale ; et distinguer le combattant du non-combattant et sensibiliser sur la protection des personnes qui ne participent pas ou plus aux combats comme les civils, le personnel médical ou religieux, les combattants blessés ou malades, ainsi que les prisonniers.

La connaissance de ces éléments va permettre aux futurs membres des Forces armées centrafricaines (FACA) d’intégrer ces notions dans l’accomplissement de leurs futures missions. Lancée le 16 juillet 2016, l’EUTM-RCA a conseillé, formé et entraîné environ 6 000 soldats, hommes et femmes des Forces Armées Centrafricaines (FACA). L’objectif, selon EUTM, est de « rendre les forces armées centrafricaines modernes, efficaces, inclusives et démocratiquement responsables en dispensant des conseils stratégiques au ministère de la défense et à l’Etat-major général, ainsi que des enseignements et des formations aux FACA ».

@Herman THEMONA,

LAISSER UN COMMENTAIRE