Centrafrique : L’Honorable Jean-Symphorien Mapenzi dit haut ce qui se dit bat au nom du MCU

0

Bangui, le 08 octobre 19

frère  unis Jean-Symphorien Mapenzi

Le Mouvement Cœurs-Unis par la voix du frère  unis Jean-Symphorien Mapenzi, a animé ce 08 octobre 2019, leur traditionnelle conférence de presse au siège dudit mouvement politique. En se présentant en tant que conseiller du MCU chargé de relation avec le parlement, et entouré de quelques cadres du MCU, il a d’abord remercié les professionnels des média pour leur participation à cette rencontre.

En abordant la question sur la préoccupation des journalistes sur des soubresauts, Jean-Symphorien Mapenzi qui est le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale a indiqué que cette Institution ne fait que de la politique tout en défendant l’intérêt, rien que l’intérêt du peuple centrafricain. Parlant de ces soi-disant soubresauts, Jean-Symphorien Mapenzi a souligné que toutes les nouvelles qui planent que sur une éventuelle destitution du président de la République voire celle du président de l’Assemblée Nationale, ne sont que des rumeurs. Il n’en est rien, selon Mapenzi.

vue des journalistes

Et donc, à sa connaissance, il n’a reçu aucune information dans ce sens et les députés n’accepteront à jamais de prétendre à ces jeux et manipulations qui visent à détruire le pays. « Aucune démarche n’est organisée, aucune pétition n’est en circulation pour la destitution de qui que ce soit », Dira le Mapenzi qui a rassuré le public centrafricain.

Sur la question concernant l’ancien président de l’Assemblée Nationale (AN) Abdou Karim Meckassoua qui serait un client patenté de la Cour des Comptes, Mapenzi a mis à la disposition des journalistes, une copie de la recommandation du contrôle des comptes et de la gestion de l’AN qui, après une saisine du président Laurent Ngon Baba, a justifié que le contrôle de la Cour des Compte a été fastidieux à travers les irrégularités décelées, suivront la procédure juridictionnelle, conformément à l’Ordonnance N°18.04 du 25 septembre 2018, portant modification de l’Ordonnance N°18.01du 16 février 2018, relative au programme de vérification des comptes et de la gestion de l’Etat et des organismes publics pour l’année 2018.

En claire, selon la conclusion de ce rapport, le contrôle a été fastidieux, ce qui justifie le temps mis pour l’achèvement des travaux. Il a été donc question de mener sur des comptes en état de non examen. Aucun état financier n’a été financier et les travaux ont été menés sur la base des seuls rapports financiers de la DGFML, les documents et pièces en état de non examen. C’est pour dire que la gestion la gestion de l’Assemblée Nationale sous Meckassoua, a été opaque. Cette opacité, bien sûr, provient de la faiblesse du Règlement financier de l’Assemblée Nationale et du non-respect des Lois et Règlements en matière des finances publiques.

Mapenzi, pendant ce moment, a géré l’intérim mais ce n’est pas lui qui suit le comptable de l’AN. « Je ne suis pas responsable de la comptabilité de l’Assemblée Nationale, il faudrait que cette histoire cesse, il ne faut pas rejeter la responsabilité sur l’autre… », A souligné en toute franchise le président Mapenzi qui a clarifié les professionnels des média sur tous les détails concernant  ce dossier de l’Assemblée Nationale.

Etant, lui-même député de la Nation, Jean-Symphorien Mapenzi qui a remporté son élection au premier tour, a balayé de revers de mains toutes les supputations sur les préparatifs des prochaines élections, il a mentionné qu’il aura des sélections basées sur certains critères et l’objectif au final, c’est d’avoir une majorité confortable pour le MCU. Egalement, a-t-il poursuivi, il y’aura  la discipline du parti qui doit primer. « Si quelqu’un n’est pas retenu, il doit se plier à la discipline du partié, A affirmé Mapenzi qui est très sûr qu’il y’aura une majorité écrasante lors des prochaines législatives », A-dit-il.

Au cours de la  rencontre avec les professionnels des média, le frère uni Mapenzi du MCU a fait le point sur beaucoup d’actualités du pays et exhorte les centrafricains à faire très attention sur ce que les gens disent, notamment le feuilleton de l’ancien ministre Théodore Jousso.

La mutation, disant le débauchage de certains militants qui sont contre le pouvoir de Bangui, Mapenzi a déclaré que dans chaque Parti politique, chacun est libre d’adhérer ou de se retirer de son vœu. «  Ce n’est pas un débauchage, mais ces gens pensent peut-être que leur choix n’était pas le bon et ils ont décidé de partir », ce qui s’explique, a commenté Mapenzi qui a dit clairement que le MCU n’a pas à courir derrière les gens et le parti est responsable et prépare son l’An 1 qui estime que, le président Touadéra s’est engagé pour la paix et sans la paix, il n’y a pas de relèvement possible. C’est pour dire que le MCU fait des efforts pour le RCA sort de son désastre et que le peuple centrafricain qui aspire à la paix définitive.

L’actualité oblige ! Le mouvement des leaders du mouvement E zingo biani vienne d’organiser une marche, Mapenzi a laissé entendre que cette marche n’a rien donné et ça démontre que ce mouvement ne représente pas le peuple centrafricain et ils n’ont qu’à se préparer pour les prochaines élections afin que le peuple centrafricain décide le moment venu au lieu de tergiverser n’importe en accusant faussement le MCU qui n’est pas le responsable de leur échec.

En concluant la rencontre avec les professionnels des médias, sur l’annonce du paiement des arriérés de l’Etat d’ici la fin d’année, l’Honorable a annoncé que cela relève du pouvoir de l’Etat et les dispositions sont déjà prises pour que tout sera effective pour le bien-être de tous les centrafricains. Dans l’ensemble, le MCU va mieux et continue de répondre aux préoccupations des centrafricains, selon le président Mapenzi.

@Jacques KOGBADJA

LAISSER UN COMMENTAIRE