Centrafrique : Meckassoua à travers le fonds islamique, persiste et signe pour le chaos total du pays

0

Bangui, le 19 sept. 19

Au moment où la ville de Birao pleure encore ses morts enregistrés au sein des populations civiles, les meneurs de ces hostilités que sont Abdoulaye Miskine, Abakar Sabone et Abdoulaye Hissène qui sont recrutés par Abdou Karim Meckassoua pour combattre aux côtés du MLCJ contre le FPRC de Nouradine Adam, proposent d’attaquer les positions du RPRC de Djono Ahaba à Bria et celles de l’UPC d’Ali Darassa à Bambari, Gbokologbo, Goya, Ngakobo, Mingala et Alindao.

Au fond de cette affaire, c’est le sulfureux Abdou Karim Meckassoua qui est sur le point d’être destitué à l’Assemblée nationale, et vient d’empocher une importante somme d’argent (Dollars, ndlr) en provenance de certains pays arabes. Ce fonds islamique qui est remis en « banco » à Meckassoua via les autorités tchadiennes, visent à rendre ingouvernable la région Nord-Est, là où se situe le site pétrolier de Boromata. Dans cette optique, le fonds va servir au recrutement des mercenaires soudanais, nigérians, camerounais et tchadiens qui sont sur le point de s’éparpiller sur toute l’étendue du territoire nationale. Le projet chthonien comme tout le monde le sait, c’est l’islamisation de la RCA et s’en suivra celle des autres pays de l’Afrique centrale. Qu’est-ce que cette merde de Meckassoua (haoussa du Nigéria) veut du peuple centrafricain ?

Selon les informations qui nous sont parvenus de Birao, où les vivres du PAM sont en train d’être distribués aux déplacés, les combattants du MLCJ qui se disent vainqueurs du combat contre le FPRC, font appel aux rebelles soudanais et tchadiens et foncent au moment où nous mettons cet article sous presse, sur Bria et Bambari via les axes Ouadda et Bamingui.

« …Les populations civiles sont encore sur le site près de la base de la Base de la Minusca. Les agents du PAM distribuent en ce moment des petits vivres. La ville de Birao est calme où les combattants se cachent dans les rues pour tirer sur tout ce qui bouge… », A expliqué à notre Rédaction par voie téléphonique, un habitant de Birao, tout en confirmant que les combattants armés du MLCJ se lancent déjà en colonne de véhicule sur les axes Boromata, Tiringoulou et Ouadda, dans l’objectif de prendre le contrôle de Bria, Ippy, Bambari, Alindao et Gbokologbo.

La même source de nous signaler qu’avec le mouvement de ces rebelles, appuyés par les mercenaires djandjawids soudanais et zakawa tchadiens, les forces de la Minusca basées dans ces régions sont sur leur pointe de pied pour frapper ces chiens enragés comme cela a été le cas avec les éléments d’Alkatim Mahamat du MPC qui ont été stoppés la semaine dernière par la Minusca dont leur mouvement vers la ville de Ndélé.

Les correspondants de lepotentielcenrafricain.com depuis Bria, Bambari, Alindao confirment également que les éléments de RPRC/FPRC qui sont basés à Bria et l’UPC basés dans la Ouaka et Basse-Kotto, se préparent en conséquence pour s’affronter avec les hordes du MLCJ qui sont en mouvement.

Le moins que l’on puisse dire, les agitations des groupes dans le Nord du pays visent à remettre en cause la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR). Ces rebelles bien que signataires de l’APPR envisagent également, selon les informations de sources sûres, boycotter la prochaine Journée Mondiale de l’Alimentation qui aura lieu à Bambari d’ici le 16 octobre 2019. Wait and see !

@Hervé BINAH,

LAISSER UN COMMENTAIRE