Centrafrique : Que fait Nouradine Adam du FPRC à Nyala au Soudan dans la communauté des djandjawids ?

0

Bangui, le 06 août 19

Le patron du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), ce groupe armé qui est la maison mère des factions de la séléka et piloté actuellement par Nouradine Adam lance un avis de recrutement aux mercenaires djandjawids du Soudan, cette communauté guerrière de la région de Darfour. Ce recrutement est confirmé par la présence de Nouradine Adam qui se trouve présentement à Nyala, ville soudanaise située à plus de 200 km de Birao.

Selon les nouvelles qui nous sont parvenues de Birao de source bien informée, Nouradine Adam est absent de Birao depuis quelques avant l’affrontement éclate entre ses hommes et ceux de Gilbert Toumou Deya du MLCJ. Nouradine Adam qui coordonne constamment l’acheminement de ses armes achetées au Sud-Est du Tchad et au Sud-Ouest du Soudan, se trouverait présentement à Nyala après un long séjour passé à Ondourman, une autre ville soudanaise près de Khartoum.

La présence signalée de Nouradine Adam, ce criminel recherché confirme bel et bien que ce dernier continue de rouler les autorités de Bangui dans la farine en faisant croire qu’il n’est plus partisan de l’instabilité dans le pays, alors que ce sanguinaire patenté renforce ses positions terroristes depuis le Nord-Est du pays, en recrutant déjà plus de 300 rebelles djandjawids qui regagneront la ville de Birao dans les jours à venir.

Contacté par lepotenitelcentrafricain.com, une source proche de l’état-major du FPRC a confirmé que leur chef Nouradine Adam « est en mouvement quelque part pour la bonne cause de notre groupe armé ». Quelle bonne cause s’agit-il exactement ? C’est sans doute le renforcement en hommes et engins de guerre, répond ce soi-disant membre de la coordination du FPRC.

Un autre habitant de la ville de Birao qui a requis l’anonymat, s’inquiète pour sa part de renforcement des positions du FPRC qui préparerait un autre affrontement contre les éléments de MLCJ et proposerait également de reprendre le contrôle total de la préfecture de Vakaga et ses environs, notamment la Haute-Kotto et la Bamingui-Bangoran.

A Bangui, on nous signale un important dispositif qui est déjà en place pour contrer le terroriste Nouradine Adam dans ses actions criminelles. Les autorités soudanaises et tchadiennes sont mises à contribution afin que la stabilité de Birao puisse garantir leurs régions proches de Vakaga.

@Hervé BINAH 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE