Centrafrique : Le ‘’Mouvement Centrafrique Debout’’ suite à l’interview de Meckasoua

0

Bangui, le 22 août 2019

Un point de presse a été animé ce 22 août 2019 par le Mouvement Centrafrique Debout (MCD), relatif aux  allégations mensongères du député Abdou Karim Méckassoua sur les ondes de RFI suite au rapport de la Cour des Comptes qui couvre la période de sa gestion de Septembre 2016 à Novembre 2019 à la tête du perchoir de l’Assemblée Nationale.

En prenant la parole, le secrétaire général du MCD l’honorable Mathurin Dimbélé Nakoé, assisté de son coordonnateur Zama Javan Papa et M. Abakar Piko, n’a pas passé par quatre chemins pour qualifier de contre vérité ce que son collègue Abdou Karim Méckassoua a divulgué, juste pour se défendre suite à ces bavures commises.

Le MCD qui se classe dans la société civile à travers ses diverses actions, éclaire et continue d’informer en temps réel, le peuple centrafricain pour qu’il puisse bénéficier des bonnes informations pour mieux contribuer à la reconstruction de son pays la RCA.

Les leaders du MCD qui ne mâchent d’ailleurs les mots, quand il s’agit de dire ce qui se dit bas par les ennemis du peuple centrafricain, ont détaillé aux professionnels des média, le feuilleton concernant les kits donnés aux députés ; les dispositions de l’article 60 alinéa 2 de la Constitution  sur les permis d’exploitation minière ; le nombre pléthorique du personnel de l’Assemblée Nationale ; et la soi-disant alliance du président Touadéra aux groupes armés.

Pour enrichir davantage l’échange avec les journalistes afin que l’opinion nationale et internationale ne se fie pas des informations troubles de Meckassoua et consorts, les leaders du MCD ont également le point sur la réponse d’Alexandre Ferdinand N’guendet sur ce qu’a dit Me Nicolas Tiangaye sur la déclaration à la Nation du président Touadéra, le 13 août dernier; sans oublier les propos d’autres animateurs de la vie politique.

Pour le MCD, il n’en est rien de ce que ces leaders politiques de l’opposition avancent sur la gouvernance du président Touadéra. A en croire le MCD, les autorités actuelles du pays mettent les bouchées-doubles pour la stabilité du pays à travers le redéploiement progressif des forces de sécurité sur toute l’étendue du territoire national, la construction des infrastructures de base pour les populations et d’autres projets engagés pour que la RCA soit totalement « Debout ».

Nous y reviendrons avec les détails.

@Hervé BINAH, 

LAISSER UN COMMENTAIRE