Centrafrique : Pour le Président Touadéra, une paix durable dans le pays peut être possible que si les armes se taisent définitivement

0

Bangui, le 17 août 19

Le président de la République Faustin-Archange Touadéra fait du retour définitif de la paix dans son pays, son cheval de bataille. L’homme qui ne fait que prôner la stabilité et le bien-être de ses compatriotes, s’engage toujours résolument à conduire son peuple à un lendemain meilleur.

Le 13 août 2019, la République Centrafricaine a fêté ses 59 ans d’indépendance. Comme à l’accoutumé, le président Faustin-Archange Touadéra s’est adressé à la Nation en cette journée solennelle, en rassurant la population centrafricaine qu’elle doit s’approprier continuellement de l’esprit de nos pères d’indépendance qui se sont sacrifiés, en s’employant dans la voie pacifique pour que la RCA soit intégrée parmi ses siens. Même si le pays a eu à traverser certaines zones de turbulence, le président Touadéra reste optimiste que son pays reprendra son « unité et sa dignité » pour que son développement soit possible.

Le libellé de ce discours qui a éveillé une fois de plus le peuple centrafricain, Faustin-Archange Touadéra a clairement exhorté ses compatriotes à ne pas céder aux chantages, aux manipulations et autres formes d’instrumentalisation qui visent à détruire leur pays. En faisant preuve d’un président rassembleur, un bâtisseur voire un grand visionnaire, le numéro un centrafricain a tranché net que les armes doivent se taire absolument pour que place soit laissée à la paix et au développement de la RCA.

L’appel lancé par le Chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra dit FAT, est un message d’un guide qui doit être observé et mis en œuvre sans condition. C’est pour dire que dans son dynamique pour le relèvement national, Touadéra et son gouvernement tendent toujours leurs mains à ceux qui doutent encore de la quiétude du pays.

Autrement dit, un mot d’ordre vient d’être donné aux groupes armés qui s’agitent encore contre le peuple centrafricain et il est temps pour ces enturbannés, de s’aligner au moment où nous mettons cet article sous presse, dans le rang de la reconstruction nationale, en enterrant définitivement les haches de guerre pour que les populations aspirent à une paix raisonnable.

Les directives du président Touadéra est à observer scrupuleusement et les partenaires techniques et financiers qui sont prêts à accompagner la République Centrafricaine, s’inscrivent également dans cette dynamique d’engagement pour la paix en Centrafrique. « Les armes doivent se taire pour que règne la paix », c’est le souhait du président Touadéra qui pense que c’est la seule voie pour la stabilité.

@Bienvenu ANDALLA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE