Centrafrique : Avec la détermination du ministre Henri-Marie Dondra, le km5 contribuera enfin aux recettes fiscalo-douanières

0

Bangui, le 24 juillet 19

Le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra a présidé ce 22 juillet 2019 dans la salle de conférence du Ministère des Finances, une grande réunion, l’occasion pour ce dernier d’aborder les questions liées à la masse salariale et à la collecte des taxes et impôts dans le secteur du 3e arrondissement, précisément le km5 qui, depuis près de cinq ans, cette partie de la capitale est devenue en quelque sorte, un « Etat hors la Loi ». 

Comme nous le savons tous, le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra fait de l’assainissement publique, disant la performance économique du pays, son cheval de bataille, notamment le programme économique et financier du gouvernement à travers les mesures prises dans la gestion de la trésorerie et de la masse salariale.

Au cours de cette rencontre, le patron des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra, dans ses interventions de circonstance, a instruit ses collaborateurs, notamment le Directeur général du Trésor public et de la Comptabilité (DGTCP) et l’Agent Comptable Central du Trésor (ACCT) de faire ressortir la différence entre la masse salariale des fonctionnaires de l’Etat qui est environ de 4,5 milliards de FCFA et les subventions accordées à certaines institutions, destinée à leur paiement. Pour le ministre Dondra, la fusion de ces données augmenterait la masse salariale à environ 6 milliards de FCFA ;

Il y’a lieu de signaler que la masse salariale représente une part importante des dépenses annuelles de l’Etat dans la mesure où elle intègre toutes les charges liées au capital humain. En ce sens, la mauvaise gestion de cette donnée peut entraîner des conséquences désastreuses pour l’économie nationale. La gestion de la masse salariale doit permettre d’anticiper les priorités d’évolution du capital humain à venir.

La mobilisation des recettes intérieures dans « les zones occupées » par les groupes armés, notamment le projet de la pénétration de la zone du Km5 par les services de la Direction générale des impôts et domaines en vue de collecter des taxes et impôts dans ladite zone, sujet d’une instruction du ministre des finances et du budget, a fait l’objet des discussions au cours de ladite réunion.

Après l’exposé du directeur général des impôts sur ce sujet, le ministre Dondra a donné son accord de principe pour une descente au Km5 afin de discuter avec les contribuables y opérant. En outre, le ministre a sollicité une démarche transversale pour que les problèmes sécuritaires soient réglés avec le concours du gouvernement et de la minusca. Signalons que les contribuables du Km5 ont soulevé la question liée à la sécurité au cours de leur discussion avec la Direction des douanes et ont sollicité par la même occasion, la réouverture des banques dans la localité.

@Jacques KOSSINGOU, 

LAISSER UN COMMENTAIRE