Centrafrique : Le Mouvement E ZINGO BIANI opte pour la guerre et non le dialogue avec les autorités de Bangui

0

Bangui, le 21 juillet 19

Le 15 juin dernier,  la plateforme regroupant les leaders de l’opposition et de la société civile E Zingo Biani a organisé une manifestation à Bangui. Cette manifestation non autorisée a abouti à certaines arrestations des manifestants. Selon certaines sources proches d’E ZINGO BIANI, ce sont même leurs éléments qui ont provoqué le désordre en attaquant les éléments de la Police et c’est ce qui a provoqué les désordres enregistrés.

Pour rappel, la manifestation qui n’a pas été autorisée du fait que les autorités s’entouraient du danger que cela encoure. La raison principale étant que cela représente un danger à l’ordre public, et que les organisateurs n’ont pas respecté le délai de dépôt de la demande d’autorisation de leur meeting. Ce qui est normal et leur manifestation ne pouvait qu’être annulée. Normalement et ceci conformément aux textes, la demande doit être déposée une semaine avant l’événement. Mais, les organisateurs l’ont fait que quelques jours avant. C’est pour dire que cela a été fait expressément pour que ces derniers pointent du doigt le gouvernement.

Malgré tout, les leaders d’E ZINGO BIANI signent et persistent dans leur projet de désordre, les autorités du pays qui ont pris toutes les dispositions pour la manifestation ne prenne pas une autre tournure et tendent toujours la main pour le dialogue et cela a été fait. La rencontre entre les membres de E-Zingo Biani et le premier ministre Firmin Ngrébada a eu lieu le 1 juillet. A cette occasion, les parties ont échangé dans une ambiance positive.

Mais deux  semaines plus tard, les leaders de E ZINGO BIANI a décidé d’attaquer le gouvernement a nouveau. Dans un communiqué publié, E ZINGO BIANI justifie que leur rencontre envisagée pour le 13 juillet dernier a été annulée. C’est pour dire que les déclarations de E ZINGO BIANI sont anormales.

Tous d’abord c’est difficile de parler d’une attaque des leaders du Mouvement E ZINGO BIANI, du moment où les forces de sécurité voire celles de la Minusca tiennent la sécurité du pays. Deuxièmement,  le Mouvement  dit « Requin » n’est  aucunement lié au Cœurs Unis, comme a déclaré le secrétaire exécutif du Mouvement Cœur Uni Simplice Mathieu Sarandji. Troisièmement, les « requins », déjà dissouts, composaient que de quelques personnes qui font leurs publications sur les réseaux sociaux. Ce ne sont pas des « milices », comme certains le disent. C’est des Centrafricains qui sont strict dans leur langage, mais qui soutiennent les actions du pouvoir en place sans y faire interférence.

Selon une source sûre, les leaders de E ZINGO BIANI ont eux-mêmes annulé leur activité prévu au centre Jean XXIII, pour ensuite accuser les autorités de l’avoir fait. Cela n’est pas confirmé, mais vu leurs déclarations, cela est probable.

Mais, le gouvernement est quand même prêt à dialoguer avec les leaders de E ZINGO BIANI qui, ont refusé la rencontre envisagée par le gouvernement pour le 15 juillet dernier et ont encore une fois accusé le pouvoir, disant que malgré leur « bonne volonté », le dialogue avec le gouvernement est impossible. Mais cela semble très bizarre ! Cette fuite de responsabilité pour esquiver le dialogue avec le gouvernement démontre que l’objectif de E-Zingo Biani n’est pas pour la paix en RCA, mais plutôt de semer le trouble dans le pays.

@Hervé BINAH,

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE