Centrafrique : Remise d’une bibliothèque et des ouvrages à l’Université de Bangui par la CPS et la CPI en prélude à la Journée de justice pénale internationale du 17 juillet

0

Bangui, le 17 juillet 19

La Cour Pénale Spéciale (CPS) et la Cour Pénale Internationale (CPI) ont inauguré la bibliothèque de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Bangui et remis des ouvrages juridiques aux étudiants. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Ministre de l’Enseignement Supérieur Dr. Jean-Jacques SANZE, du Recteur de l’Université de Bangui, du Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, du Procureur près la Cour Pénale Internationale, du Procureur près la Cour Pénale Spéciale, du Représentant Résident du PNUD et bien d’autres invités de marque.

Chaque année, le monde entier célèbre le 17 juillet, la Journée de la justice pénale internationale. A Bangui, en prélude à cette Journée, la Cour Pénale Internationale et la Cour Pénale Spéciale ont inauguré la bibliothèque de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Bangui et remis des ouvrages juridiques à la bibliothèque de ladite Faculté.

Dans son laïus, le Ministre de l’Enseignement Supérieur Dr. Jean-Jacques SANZE se dit reconnaissant du soutien spécifique de la Cour Pénale Internationale et de la Cour Pénale Spéciale à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques et exhorte les usagers d’en faire bon usage : « Le soutien apporté aujourd’hui à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Bangui, par la remise des ouvrages juridiques, est un geste qui vient renforcer la capacité de ce Département universitaire afin de lui permettre de poursuivre ses efforts dans la réalisation d’un enseignement de qualité, gage d’une bonne réussite pour la promotion de la Justice pénale dans notre pays ».

Et, ce dernier de poursuivre : « Ce don d’ouvrage, constitue un patrimoine commun. Faites-en bon usage. Ne détériorez pas ces livres par la pratique néfaste qui consiste à arracher les pages pour les confisquer chez vous, au détriment d’autres usagers. Si les partenaires ont consenti des efforts pour vous offrir ces documents, c’est pour contribuer au renforcement de vos capacités et aussi, de celles des générations futures. Pensez-y »

Aujourd’hui, la Justice est attendue par tous les Centrafricains, vu les graves violations des droits de l’Homme et les pires exactions dont les Centrafricains ont été victimes et témoins depuis plusieurs décennies.

L’impunité Zéro, c’est ce qui ressort du Forum National de Bangui, au sujet de tous les crimes et des violations des Droits humains et humanitaires dans notre pays. Une séance d’un procès fictif est projetée à l’écran pendant cette cérémonie pour permettre à l’assistance d’avoir une idée sur un vrai procès devant la Cour Pénale Internationale.

@Samuel SOUROUGBA

LAISSER UN COMMENTAIRE