Centrafrique : Le Mouvement « E ZINGO BIANI » rompt tout dialogue avec le gouvernement. Et pour cause ?

0

Bangui, le 17 juillet 19

C’est un jeu de ping-pong qui se joue actuellement entre le gouvernement et le mouvement « E ZINGO BIANI ». Le premier déclare n’avoir pas interrompu le dialogue avec le second. Le second d’accuser le premier de faire preuve de mauvaise. Et, l’on ne comprend plus rien dans cette situation rocambolesque.

 De par nos enquêtes et investissements, le gouvernement de Firmin Ngrébada se dit ouvert à tout le monde, c’est-à-dire au dialogue mais, dans le seul cadre de l’Accord Politique de Paix pour la Réconciliation en République centrafricaine. Selon nos sources, la dernière rencontre qui devrait réunir le premier ministre et les responsables du mouvement « E ZINGO BIANI » a été boycottée par les membres du « Front Uni pour la Défense de la Nation ». C’est dire que ce sont les activistes du mouvement « E ZINGO BIANI » qui font preuve de mauvaise foi.

Pour mémoire, les conclusions du Forum de Bangui tout comme les recommandations fortes de l’Accord de Khartoum fait du dialogue la condition sine qua non de la recherche de la paix. C’est dire que le mouvement « E ZINGO BIANI » à tout intérêt à utiliser la voie du dialogue pour de quelconques revendications. Même si le gouvernement traîne le pas, il est du ressort du « Front Uni pour la Défense de la Nation » de prendre son mal en patience et, le jour venu, de rompre le dialogue pour des raisons évidentes.

Aujourd’hui, on nous parle d’une rupture unilatérale de la part du mouvement « E ZINGO BIANI » alors que le dialogue est une vertu. Et, c’est à travers le dialogue que nous, Centrafricains, nous pouvons nous en sortir de ce guêpier. A moins que ceux qui sont dans le « Front Uni pour la Défense de la Nation », ne sont pas des Centrafricains. Messieurs du mouvement « E ZINGO BIANI », revenez à la table des négociations pour le devenir de notre pays.

@Herman THEMONA,    

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE