Centrafrique : Le président F. A. Touadéra avec le soutien de l’Union Européenne, fait de la question de la restauration de l’autorité de l’Etat une réalité

0

Bangui, le 14 juillet 19

Le président Faustin-Archange Touadéra, et Mme Frédérica Mogherini qui est haut-représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Le président Faustin-Archange Touadéra, accompagné de Mme Frédérica Mogherini qui est haut-représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ; les membres du gouvernement ; et les chefs de mission accrédités en Centrafrique, a inauguré le 12 juillet 2019, le Centre d’instruction militaire de Bouar (Camp Leclerc) en lançant la formation des 1023 jeunes recrues, et a installé officiellement le comité de mise en œuvre préfectorale de l’Accord de paix.

Cet évènement de grande envergure, est l’œuvre de matérialisation de la vision du président Touadéra en vue de la reconstruction du pays. Il est question pour les autorités du pays de passer d’une Armée de projection à une Armée de garnison.

En effet, la formation des Forces Armées Centrafricaines (FACA) n’est pas effective depuis 2013 après que le pays était basculé dans la crise militaro-politique. Avec le retour à l’ordre constitutionnel, le processus de la restauration de l’autorité de l’Etat est lancé avec l’appui des partenaires internationaux, notamment l’Union Européenne qui a mis les mains dans la poche pour que le pays retrouve sa stabilité d’antan.

Après son mot de circonstance, le Chef d’Etat-major des FACA le Général de Brigade Zéphirin Mamadou a invité le président Touadéra à assister à la présentation des 1023 jeunes recrues qui seront formés dans une période de six mois. Il faut indiquer qu’à la même occasion, trois importants projets ont été lancés à savoir : l’opérationnalisation de la région militaire de l’Ouest avec la réhabilitation du Camp Leclerc ; la construction par CIVIPOL d’un centre de transmission et de gestion de crise ; et la construction d’un nouveau centre de formation pour les forces de sécurité intérieure.

Mme Frédérica Mogherini qui est haut-représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Le financement de ces projets par l’Union Européenne est chiffré à 20 millions d’Euro soit environ 1 milliards 300 millions de FCFA. Pour Mme Frédérica Mogherini, « la ville de Bouar symbolise le tournant auquel se trouve aujourd’hui la RCA : le retour de la sécurité et de la paix, la restauration de l’Autorité de l’Etat et de la justice, le redéploiement de ses forces de défense et de sécurité et de son administration, la relance socio-économique pour laquelle Bouar, positionnée dans une région dynamique, sur l’axe vital reliant la RCA au Cameroun, joue un rôle déterminant pour tout le pays ».

Le président Faustin-Archange Touadéra

Après la cérémonie du camp Leclerc, le cap a été mis par les autorités à l’Hôtel de ville de Bouar où il a été question d’installer le comité préfectoral de mise œuvre de l’Accord politique de paix et de réconciliation. Le numéro centrafricain Faustin-Archange Touadéra a déclaré à cette occasion que : « la paix se bâtit chaque jour par des actes et des comportements responsables ».

En félicitant les responsables des groupes armés qui ont commencé à désarmer leurs éléments, enlevant leurs barrières illégales, le président Touadéra a insisté que le désarmement des combattants des groupes armés soit complet afin que la mission attribuée à l’Unité spéciale mixte de sécurité soit effective.

Le président Touadéra n’a pas manqué de saluer le dynamisme de l’Union Européenne à travers sa représentation en RCA dirigée par l’ambassadrice Samuela Isopi. Ce dernier, au nom du peuple centrafricain, a remercié l’Union Européenne, notamment Mme Frédérica Mogherini pour sa visite en RCA qui honore le peuple centrafricain et qui prouve à n’en point douter que la RCA n’est seule.

@Hervé Binah

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE