Centrafrique : Les membres du 3R et leur leader se désarment

0

Bangui, le 12 juillet 19

Les membres du groupe armé 3R et leur leader Sidiki Abbas ont rendu leurs armes et vont bientôt joindre les FACA. A leur tour, les membres du groupe FDPC ont décidé eux aussi de se soumettre au désarmement.

La veille, les groupes mobiles de désarmement ont été ouverts dans les préfectures de l’Ouham-Pendé, la Nana-Mambéré et la Mambéré-Kadéï. Cela est lié à la décision de certains groupes ayant signé l’Accord de Khartoum de rendre leurs armes pour établir la paix dans leur patrie.

Sidiki Abbas, leader du mouvement 3R, s’est rendu à un des postes de désarmement. Les membres de son groupe l’ont aussi suivi pour rendre leurs armes. Avec 40 unités d’armes livrées, ils sont partis rejoindre les rangs des FACA. A part d’avoir choisi le chemin de paix, les anciens groupes ont levé les barrières sur les différentes routes.

Rappelons que le 23 mai 2019, des membres de ce groupe avaient organisé un massacre dans la préfecture de l’Ouham-Pendé. Ces actions ont été condamnées par les leaders de groupes armés centrafricains. Sidiki Abbas a refusé toute responsabilité car, selon lui, les malfaiteurs n’avaient aucun lien avec son mouvement. En conséquence, les auteurs de crime ont été arrêtés et livrés à la justice.

Les membres du FDPC ont aussi rendu leurs armes. Abdoulaye Miskine est venu se faire désarmer avec ses 167 militants. Ils ont rendu plus de 600 unités d’armes et vont aussi joindre les FACA. Plus tôt, les membres du groupe RJ avaient également procédé au désarmement.

Le désarmement des groupes armés a lieu après la signature de l’Accord de Khartoum au Soudan avec le soutien de la Fédération de la Russie. Conformément à l’accord, tous les 14 groupes armés doivent rendre leurs armes. Plusieurs chefs des groupes armés ont accepté cette exigence, d’autres devront suivre leur exemple durant l’année à venir.

@Bienvenu ANDALLA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE