Centrafrique : Enrôlement forcé des enfants par le criminel Ali Darassa pour rejoindre ses troupes

0

Bangui, le 07 juillet 19

Le sanguinaire Ali Darassa de l’UPC vient de parler de lui avec l’enrôlement des enfants dans son groupe terroriste. Dans la localité où il sème toujours la barbarie, la traque des enfants refait surface dans les villages (Gbokologbo, Alindao, Mingala, Ngakobo, Bianga, Goya, Kongbo, Kembé).

Ali Darassa qui se croit trop malin en dupant les autorités du pays, faisant croire qu’il est engagé pour la paix à travers la signature de l’Accord, alors qu’en réalité, ce sanguinaire de guerre multiplie davantage ses crimes sur le terrain par les tueries, le racket, le pillage, le viol, le vol et récemment, l’enrôlement des enfants par la force, dans les rangs de ses criminels.

Selon les informations qui nous sont parvenues, Ali Darassa lance une opération sur tous les axes où ses hommes sont positionnés.  Autrement dit, les enfants de 10 à 16 ans, sont attrapés de force de mains de leurs parents pour servir de combattant armé.

Les villages sont désertés et c’est un véritable sauve-qui-peut qui bat son plein. Les soldats de la Minusca (contingent de la Mauritanie) qui, normalement, doivent contraindre ce vampire d’Ali Darassa dans ces actions criminelles, l’aident encore à arracher ces mineurs dans leurs foyers respectifs. Quelle horreur de la part de ces soldats mauritaniens de la Minusca!

Voilà encore ce djihadiste d’Ali Darassa prouve aux yeux de tout le monde qu’il est le véritable « violeur » de l’Accord politique de paix et de réconciliation. Raison laquelle, il se prépare avec ses éléments pour s’installer à Bambari en vue d’ériger son état-major comme cela a été cas bien avant. Ali Darassa toujours pas rassasié comme tous les terroristes. Ce dernier, au lendemain de la signature de l’Accord avec le gouvernement, est nommé conseiller militaire auprès du premier ministre pour la zone Centre-Est. Jusqu’au moment où nous mettons cet article sous presse, Ali Darassa démontre qu’il va continuer à défier toute une République.

Néanmoins, le sort de cette mouche de l’UPC est scellé et il ne s’en sortira pas de ses intentions machiavéliques qui visent à remettre en cause le processus de la paix engagé par les autorités du pays. Les garants et les facilitateurs de l’Accord de paix sont donc prévenus pour qu’ils mettent en application les dispositions de sanction prévues par ledit Accord.

@Bienvenu Andalla,

LAISSER UN COMMENTAIRE